Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

○ reportage Festival de blues de Donnacona jour 1, 13 août 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

donnacona 13 aout 2015Sur un tout nouvel emplacement qui a suscité une foule de commentaire positifs, le festival de Blues de Donnacona, édition 10ème anniversaire, a démarré avec une soirée dédiée à la guitare. Le festival s’est installé au Parc Donnacona situé plus haut sur la rue de l’Église tout près de l’aréna et de l’école secondaire, une belle grande aire de spectacle gazonnée et bien aménagée.

Je l’ai dit souvent, j’aime beaucoup cette heure de début de programmation, quand on retrouve les amis de blues, ce moment où le soir tombe doucement, où les projecteurs s’allument et où le soleil descend…euh… pour ce qui est du soleil je fantasme, c’était très nuageux mais aucune goutte de pluie n’est tombée et l’air était doux. Ross Neilsen a lancé le festival en solo, sa première présence à Donnacona et en l’écoutant j’espérais que sa prochaine venue serait en power trio. Autant sa présence électrique en trio est énergique, autant son doigté en finger picking est captivant en solo. Moi qui adore, entre autres, The Shack Up Sessions, album solo enregistré à Clarksdale, Mississippi, j’ai beaucoup aimé ce spectacle où Ross nous offre les compositions de ses albums tout en nuances et en arrangements originaux.

Steve Hill, s’est ensuite présenté sur scène, fascinant avec ses rythmes percutants, son style bien à lui, son concept d’homme orchestre, pour lequel il rafle quantité de récompenses dont le Juno 2015. Ses albums Solo Recording Volume 1, 1 1/2, 2 connaissent beaucoup de succès et le volume 3 est annoncé pour cet automne. Excellent spectacle, très énergique et à plein volume, dont le son fort mais bien calibré a maintenant plus d’espace pour écouler son superflu. Un medley de succès blues rock enflammés a clôturé ce spectacle.

Ross Neilsen et Steve Hill se sont dit tous deux honorés d’être sur la même scène que Doyle Bramhall II qui clôturait la soirée mais j’avoue que les deux premier guitaristes étaient beaucoup plus dans ma palette que celui-ci. Je ne m’attendais pas vraiment à entendre du blues traditionnel bien qu’il a grandi sous ses influences, mais je suis contente d’avoir vu ce musicien de renommée mondiale. Plusieurs fans inconditionnels et musiciens étaient venus le voir et dans l’ensemble j’ai aimé ce spectacle de qualité qui nous a montré d’excellents musiciens, une guitare rythmique qu’on entendait peu vu le volume de la batterie, un bassiste joyeux et démonstratif et le tout calme Bramhall.

le festival de blues de Donnacona se poursuit jusqu’à dimanche.
crédit photo: Marius Gagnon
Publicités

14 août 2015 - Posted by | communiqués, festivals 2015, reportages | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s