Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

Joe & The Midnight Special au pub Limoilou le 10 décembre 2011 à 22h00.

Philippe Bernatchez, Guy Dussault, Yannick Lambert et Shawn Rice

28 novembre 2011 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , | Laisser un commentaire

Donnacona au Rythme du Blues 2010- reportage

Donnacona  au Rythme du Blues du 11 au 15 août 2010.

J’ai un été très rock’n roll ce qui m’a tenue pas mal éloignée du blues… Je n’ai vu que  4 spectacles sur la vaste  sélection offerte par ce beau festival qui se tenait à Donnacona pour sa 5ième édition mais ces spectacles m’ont fait vivre 2 soirées magiques  les 13 et 14 août.

Vendredi 13, les femmes du blues ont donné des frissons à l’assistance. Les  hasards de la vie m’avaient empêchée de voir Clio en spectacle jusqu’à maintenant, je la savais talentueuse pour l’avoir vue en caméo avec d’autres et entendue sur son disque « My First Blues » et  j’ai été impressionnée par cette belle jeune femme qui habite la scène d’une présence sensuelle, enthousiaste et souriante selon le moment. S’ajoutent  une superbe voix et une belle communication avec le public.

Clio était accompagnée de Shwan Rice à la guitare, Yannick Lambert à la basse, Phil Bernatchez à la batterie et Claude Laflamme à la guitare en remplacement d’André Lavergne qui revient cet automne, de très bons musiciens qui ajoutent  à l’intensité du spectacle. La chanteuse connaît son matériel, participe au rythme, est à l’écoute de ses musiciens, tous ces détails donnent  un bel ensemble à regarder.

C’est vraiment un groupe à revoir ce que je vais faire en fin de semaine à l’Île d’Orléans puisque Clio and The Blues Highway est de la programmation le samedi 21 août.

Clio a fait une belle ouverture pour une surprenante et imposante dame du blues, Diunna Greenleaf. Accompagnée de son Blue Mercy Band, la Texanne aux influences gospel a séduit la foule de sa voix magnifique avec une complicité avec ses musiciens parfois assez aux antipodes du gospel d’église en particulier certains échanges avec son guitariste Jonn del Toro Richardson où les deux participaient  à un jeu plein de sensualité. Quelques slows dont  « Tribute to John Lee Hooker » ont donné lieu à des échanges de regards, de gestes et de musique franchement explicites tout à fait délicieux. Un long et brûlant solo semble avoir convaincu la dame qu’elle avait enfin trouvé son prochain John Lee.

Cliquez pour voir la vidéo

Pour répondre à une demande elle a fait « Summertime »  a capella, ce fut un autre beau moment. Pour présenter « Never Forget »,  un long gospel sur l’importance d’apprécier  l’amitié et l’amour de nos proches pendant qu’ils sont près de nous,  Diunna a fait monter Christian Trépanier sur scène et lui a demandé de traduire l’intro qu’elle faisait de cette belle chanson. La chanteuse est descendue dans la foule et tout le monde a embarqué à fond dans cette communion du blues. Nous avons eu droit à un rappel et à la fin, la chanteuse s’est éclipsée en arrière scène pendant le dernier solo de guitare, terminant a capella par un « God bless you until we meet again », ce que tout le monde souhaite ardemment, que Dieu nous bénisse ET de la revoir…

Samedi la température était encore radieuse et nous sommes arrivés pour voir Jack de Keyzer que plusieurs connaissent et apprécient. Son blues plutôt dansant met toujours  la bonne humeur dans la place et j’ai trouvé qu’il avait ajouté une note électrique un peu plus punchée   au son que je suis habituée d’entendre de lui ce qui a donné un spectacle différent de ce que je lui connaissais ces dernières années et qui allait très bien sur cette scène extérieure.

Puis, Arsen Shomakhov, un jeune bluesman de Colombie Britannique d’origine russe s’est présenté sur scène. Vraiment une belle découverte, un guitariste talentueux, une voix bien modulée, des rythmes bien blues, des compositions originales et de bons musiciens. On aurait apprécié une présence sur scène un peu moins statique pour combler notre plaisir. Son cd « On the Move » est excellent, comprenant cuivres et piano  avec un son west coast.

Ronnie Baker Brooks qui venait ensuite avait la barre haute pour égaler le high créé la veille par Diunna Greenleaf et sur lequel  j’étais encore accro. Mais, évidemment, donnez-nous du bon blues et on vous aime tous! Et nous voilà embarqués sur la vague du Chicago Blues avec RBB et ses musiciens. Son « féroce » bassiste est toujours présent et Ronnie avait amené avec lui un guitariste  à la note hyperactive, Jellybean Johnson. Peu démonstratif et d’une rapidité surprenante, il a joué juste assez pour qu’on apprécie ses qualités et pour ne pas nous priver de la présence de Brooks trop longtemps dans le spectacle. RBB est toujours aussi intéressant à voir jouer avec  ses bons beats et il a toujours cette baby face souriante à fossettes qui fait que nous aussi on a le sourire accroché tout le long du spectacle. Un bon un bain de foule et de la slide avec une bouteille de bière ont fait monter l’ambiance d’un cran puis le tout s’est terminé, du moins pour nous puisque c’est à ce moment que nous avons quitté pendant que le party se poursuivait, j’en suis sûre, dans les bars et à la maison de la culture avec d’autres bons groupes.

PHOTOS :  http://www.flickr.com/photos/bluesmama/

VIDÉO: http://www.youtube.com/watch?v=eJ0kJDXK_pk

vidéo de DIUNNA GREENLEAF:  http://www.youtube.com/watch?v=1v8pX_sTVYk

22 août 2010 Posted by | blues, festivals 2010, reportages | , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Spectacle bénéfice pour Donnacona au Rythme du Blues de septembre à décembre 2009

spectacles bénéfice à Donnaacona

19 août 2009 Posted by | blues | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire