Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

♫ Duel Shawn Kellerman/Matt Schofield, Ontario 2012

Voyez ce très bon duel entre deux guitaristes de talent, Matt Schofield et Shawn Kellerman

http://thebluesstudio.com/

22 mai 2013 Posted by | blues, communiqués, vidéo | , , , | Laisser un commentaire

Reportage Trois-Rivières en Blues 2012, vendredi le 24 août

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les gens qui me connaissent bien seront surpris de voir à quel point j’avais « long de corde » vendredi le 24 août, moi qui quitte rarement mon patelin. Comme notre horaire le permettait, pour le plaisir de prolonger notre été blues et pour faire la connaissance de ce festival qui en est à sa quatrième année, Richer et moi sommes allés à Trois-Rivières en Blues pour  la soirée de vendredi. De plus, une accréditation pour couvrir l’événement nous a fait rencontrer quelques membres de l’organisation dont l’accueil a été charmant.

Il y en avait pour tous les goûts parmi les 12 spectacles présentés, mais comme c’est impossible de tout voir,  nous nous sommes concentrés sur la grande scène pour commencer la soirée.  À 18h30, Keith Hallett et Garrett Mason y étaient et  j’aime tout de ces deux jeunes guitaristes, leur voix, leurs compositions toujours blues, leurs solos qui alternent, ils jouent tous les deux en fingerpicking, sans pic et j’adore le mélange de leurs guitares, que ce soit quand l’un accompagne le solo de l’autre ou bien qu’ils jouent ensemble. Keith Hallett a chanté plusieurs pièces de son cd, I Just Lost My Mind produit par Garrett Mason. Un cd au son cru, blues, mixé sans altérations informatiques, très près de ce qu’on entend  sur scène et comprenant des compositions de Hallett excepté 2  reprises,  Mojo Boogie de J.B. Lenoir et Hard Time Killing Floor de Skip James. Mason a aussi interprété plusieurs chansons pendant le spectacle. Chuck Bucket, qu’on avait vu  à Québec lors de leur passage à la Casbah en automne 2011, était à la batterie et Brian Bourne, natif de Tetford Mines mais habitant Halifax depuis ses 16 ans, était à la basse. Bourne, très sympathique et ouvert à la conversation, avec qui nous avons parlé avant notre départ samedi matin, ne cache pas, lui non plus, son admiration pour ces deux guitaristes talentueux et cela paraissait dans son attitude sur scène où il démontrait une présence enjouée et attentive.

Après une pause où un canon lance t-shirts faisait des heureux dans la foule, Eric Sardinas a pris possession de la scène de tous ses décibels. Levell Price est à la basse et voix et il a une allure rappelant le style ZZ Top,  et Chris Frazier est à la batterie. Quant à Sardinas, j’avais vu son premier spectacle au Canada dans les années 2000 à l’Autre Caserne, puis en 2004 en première partie de George Thorogood au  Festival d’Été et voilà, c’est Trois-Rivières en Blues qui m’a offert ma troisième rencontre avec le phénomène. Ce guitariste gagne à être vu sur une scène, plein d’une énergie spectaculaire il offre toute une prestation avec ses deux Dobro, dont une d’une couleur indéfinie, qui a vu le feu. En effet Sardinas y verse parfois de l’alcool pour ensuite l’enflammer. Rien de moins. Malheureusement cet exploit n’était pas au programme vendredi. Nous avons entendu de beaux morceaux de blues dans un style qui est qualifié de country blues, Texas blues, Delta blues, tout slide sur ses Dobro au son métallique et plusieurs débutaient avec Sardinas seul à la guitare ce qui donnait de beaux moments. Ses deux musiciens ont aussi fait de longs solos tout à fait réussis et le tout donne un effet très visuel…et auditif, je vous assure!

Changement d’instruments et d’amplis pour la venue de Lucky Peterson et il me semble que les caisses de son s’accumulent, même qu’Eric Sardinas et ses musiciens en rajoutent eux aussi, ajout que nous comprendrons en fin de spectacle. Je suis toujours heureuse de voir Peterson et doublement quand c’est Shawn Kellerman qui l’accompagne à la guitare. Celui-ci a entamé le spectacle avec Pretty Woman et, des pas de danse au déhanchement en passant par le jeu fulgurant à la guitare, nous avons retrouvé tout Kellerman comme on l’aime. Après quelques pièces, il nous a présenté Lucky Peterson qui est venu s’installer à la B3. Le musicien a embarqué la foule, comme toujours, il nous a fait faire des « vagues » avec les bras, les mains en l’air allant jusqu’à marquer le rythme en balançant à deux mains sa panse généreuse, de plus en plus généreuse au fil des ans. Il a chanté des chansons en s’accompagnant à la B3 et au piano, changeant d’instrument selon le couplet. Puis, le moment que tout le monde attend, même si son talent au clavier est indéniable, le bluesman prend sa guitare et entame un Chicago blues bien senti. On a vu Lucky s’assoir sur le bord de la scène puis descendre dans la foule pour un long tour de parterre pour un medley, se promenant parmi les rangées de chaises où les gens lui dégageaient un passage, puis un très lent Red Rooster, assis devant la scène. Ce sont des moments intenses appréciés par la foule et nous étions en plein dans une ambiance formidable quand le fun a monté d’une coche en la personne d’Eric Sardinas qui est apparu sur la scène. Le temps de quelques branchements et l’explosion des 3 guitaristes a été impressionnante. Sardinas a fait des échanges avec Peterson et ils nous ont envoyé un beau duo de slide guitare. Puis il s’est dirigé vers Kellerman et un duo aussi intense a suivi. Vraiment, une fin de spectacle éclatante et j’aime beaucoup ces surprises que les musiciens nous offrent en ajoutant un petit plus de ce genre à une prestation déjà emballante.

Ainsi se terminait la soirée sur la grande scène mais puisque tout le centre ville offrait encore du blues dans les bars et comme nous ne prenions pas la route ce soir-là, pourquoi pas nous y rendre aussi? Une courte marche dans la douceur de la nuit et nous voilà au Trèfle, un endroit très joli, déco vintage, où la scène est dans la foule, simplement. Et la foule, il y en avait, la place était comble pour entendre Paul Deslauriers Band avec Sam Harrison à la batterie et Alec McElcheran à la basse. Nous sommes restés pour un set où Craig Miller a fait une apparition à l’harmonica et nous avons eu, comme toujours, beaucoup de plaisir à entendre Paul Deslauriers, ce talentueux guitariste. Avec des accords de Rambling on My Mind dans les oreilles nous sommes repartis vers l’hôtel en écoutant, au passage, Steve Hill au  P’Tit Pub.

Et voilà, l’expérience à été tout à fait agréable, on avait déjà la piqure du blues, il semble qu’on vient d’attraper la piqure de Trois-Rivières en Blues. Bravo à toute l’équipe, cette brève visite nous a montré un festival très dynamique!

26 août 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

Jerome Godboo et Shawn Kellerman au pub Limoilou le 28 octobre 2011

Le Pub Limoilou Pub Limoilou Blues Bar
801 3e ave Québec 418-649-8577
« JÉROME GODBOO / SHAWN KELLERMAN / ALEC FRASER »
« VENDREDI 28 OCTOBRE ADM: $ 10.00 / –22H00 »

20 octobre 2011 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , , | 2 commentaires

Shawn Kellerman à la Casbah le 11 juillet 2011

http://www.shawnkellerman.com/

11 juillet 2011 Posted by | blues, communiqués, festivals 2011 | , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La programmation du volet blues du Festival d’été 2011 à la Casbah.

Michel Rochette, après une première saison à la Casbah où il a séduit tout le monde avec sa programmation, son ambiance, sa salle et ses soupers spectacle, nous arrive avec une belle série blues  tous les soirs du Festival d’été de Québec. Ça fait longtemps qu’on avait eu ça au FEQ… en fait, jamais.

Attendue impatiemment, la programmation en salles était dévoilée ce matin en conférence de presse. Pour ouvrir  le volet blues du Festival d’été  à la Casbah, Mat Fraser, jeune guitariste de la région qui a impressionné lors de ses prestations les vendredis de février et de mai, sera à l’affiche le 7 juillet. Le 8, Lionel Young Band,  gagnant de l’International Blues Challenge 2011 à Memphis, nous montrera son savoir-faire au violon et sera accompagné de cinq musiciens. La fin de semaine du 9 et 10 est occupée par nul autre que Guy Bélanger en trio acoustique avec Gilles Sioui et André Lachance, le 11, Shawn Kellerman, qui avait chauffé la salle de la Casbah evec intensité en novembre dernier, viendra nous ravir dans l’ambiance estivale. Le 12, préparons-nous pour  le Texas blues de Smokin’ Joe Kubek et Bnois King, duo de guitaristes très attendu. Le 13, David Gogo, un virtuose guitariste de Vancouver, grand partisan des Canadiens, que les amateurs de Québec ont vu à quelques reprises, toujours avec autant de plaisir, nous présentera sûrement son nouveau cd Soul-Bender qui doit sortir début  juin. Le 14, The Twisters, renommé groupe jump blues de Vancouver, le 15, Craig Miller’s Blues Killers de Montréal, avec l’excellent Pat Loiselle à la guitare, le 16, nous découvrirons Cécile Doo-Kingué, guitariste née à New-York et Montréalaise d’adoption et Mat Fraser fera la clôture du festival avec des invités le 17 juillet.

Le port du macaron lumineux du FEQ est de mise, ou 10$ à la porte. Les spectacles commencent à 21h.

Pour ce qui est du blues à la haute ville pendant le festival d’été, la vie est simple, le tout sera concentré sur un seul soir, mais quel soir! Le 14 juillet, Oli Brown, Matt Schofield et Buddy Guy se succéderont sur la scène du pigeonnier, ce dernier sera accompagné du jeune prodige guitariste Quinn Sullivan.

Un grand merci à Michel Rochette de compléter cette prestigieuse soirée du 14 par sa programmation qui visite toutes les nuances du blues par sa diversité et qui s’étalera du 7 au 17 juillet à la Casbah.

7 juillet 2011 Posted by | blues, communiqués, festivals 2011, reportages | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

reportage- Shawn Kellerman à la Casbah le 11 novembre 2010.

Franchement je suis à regarder quelques clips que j’ai pris de Shawn Kellerman à la Casbah jeudi le 11 novembre et je suis encore éblouie. Mon premier souvenir de lui date de l’Autre Caserne où il nous avait jetés par terre par sa prestation avec  le groupe de Paul Reddick. Je me rappelle Reddick, baba cool au micro, avec son harmonica, ses lunettes fumées roses et son chapeau feutre qui laissait toute la place voulue à son jeune guitariste qui, comme une bombe, se déchainait sur la scène.  Je l’ai vu à quelques reprises depuis, dont une soirée mémorable avec Lucky Peterson à l’Île d’Orléans et au festival de Donnacona.

J’ai toujours trouvé Kellerman spectaculaire, professionnel avec une touche de mauvais garçon dans le son qu’il donne à sa musique, très talentueux il me pousse parfois à la limite de l’exaspération par sa volubilité à la guitare. Ce qui fait que, finalement, voilà, je suis accro à ses spectacles tout à fait visuels. C’est le genre d’artiste qui gagne à être vu sur une scène, il habite la scène et reste le centre d’intérêt pour la durée du spectacle.

Jeudi,  à la Casbah de l’Impérial, la salle était bondée et Kellerman a donné une magnifique prestation, il était bien centré sur sa musique en même temps que communicatif avec le foule, il a fait une belle diversité dans les pièces et c’est un de ses shows que j’ai préférés à date. Il était accompagné des excellents James Rasmussen, bassiste qu’on avait vu cet été avec David Rotundo et de Jim Boudreau à la batterie. Le groupe retournait en Ontario dès le lendemain et devant mon admiration pour ces courageux voyageurs, moi qui n’aime pas vraiment voyager, Rasmussen a simplement haussé les épaules, pas du tout impressionné, disant que ceci fait partie de la vie des musiciens. Le bassiste a aussi ajouté que le public du Québec est le meilleur qu’il connaisse.

Kellerman a présenté ses compositions et des interprétations en un beau mélange de rythmes. Une de mes préférées est ce qu’il a qualifié de gospel d’église (et qui aurait bien mérité un silence d’église dans la salle quant à moi), une lente et superbe mélodie, Pass Me Not, O Gentel Saviour, accompagnée à la pédale wah wah. Il a fait une belle pièce de blues à la slide, quelques funky et plusieurs extraits de « scat singing » qui consiste à chanter des sons semblables aux notes qu’il joue. J’aime beaucoup les musiciens de blues qui le font et Kellerman y excelle, la voix et les notes se confondent, on entend parfois deux chanteurs, parfois deux guitares (vidéo). Un Voodoo Chile bien percutant a aussi été apprécié des gens dont certains se sont avoués déçus du spectacle Hommage à Hendrix qu’ils ont vu au Grand Théâtre.

Je pense que tous ont craqué pour le show et tout le monde commence à trouver que  le sympathique bistro qu’est la Casbah est en train de frapper dans le mille pour ce qui est de créer une ambiance blues à Québec.

vidéo, extraits du spectacle.

Mike Zito qui fête ses 40 ans cette semaine s’en vient à  Québec le 2 décembre. Originaire du Missouri, il habite maintenant au Texas. Pearl River a remporté le Blues Music Award de la chanson de l’année pour 2010.

Pour prévoir vos dates de sortie dans le blues, la programmation  hiver/printemps est ici avec les liens vers les artistes.

14 novembre 2010 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , | Un commentaire

Shawn Kellerman à la série blues de la Casbah le 11 novembre 2010

Shawn Kellerman sera à la Casbah de l’Impérial le 11 novembre à 20:30 . Attachons nos tuques, pour l’avoir vu jouer quelques fois, ça promet un spectacle très énergique. vidéo

La Casbah, le Bistro de l’Impérial de Québec 

240, rue St-Joseph Est
Quebec, QC
Si vous n’avez pas encore votre billet: 20,00$ + frais de billetterie au 418.523.3131. Réservez pour manger avant le spectacle et ainsi, vous vous assurerez une place assise lors de la prestation ! 418.523.2227 poste 235.
De plus, en assistant au spectacle, vous aurez droit à des billets gratuits pour voir l’excellent Mike Zito le 2 décembre 2010.

10 novembre 2010 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , | 2 commentaires

La saison blues hiver/printemps 2011 de la Casbah est dévoilée


Le 11 novembre Shawn Kelleman va casser la baraque à la Casbah et la saison blues de l’automne  se terminera le 2 décembre avec la venue de l’excellent  Mike Zito

Les noms de la saison d’hiver/printemps viennent tout juste d’être annoncée et les voici:

Riot and His Rhythm Devils le 20 janvier

Lewis Dave Band le 17  février 2011

Mike Goudreault le 17 mars

et Sean Chambers le 7  avril.

5 novembre 2010 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Série blues à la Casbah de l’Impérial de Québec, automne 2010.

http://imperialdequebec.com/la-programmation

Voilà,  les noms sont enfin lancés pour la série blues de la Casbah, le bistro de l’Impérial  pour la saison automne  2010. L’annonce a été faite par Michel Rochette à son émission Les 10000 Blues de vendredi soir à CKIA.Le vendredi 15 octobre Jerome Godboo que j’ai vu pour la première fois à Donnacona l’été dernier. Excellent harmoniciste et performeur entouré de musiciens  hors pair.

Le jeudi  11 novembre Shawn Kellerman

un guitariste spectaculaire, du blues énergique, donnant un show très visuel.


Le jeudi 2 décembre Mike Zito, excellent son blues, superbe voix blues, délicieux jeu de guitare blues… 

Des musiciens talentueux, spectaculaire et inventifs,  quoi demander de plus?

Chaque spectacle est à 25$, taxes incluses, billets en vente sur Billetech à compter du 2 juillet. Des frais s’ajoutent avec Billetech. Aussi disponibles à l’Impérial sans frais ajoutés. Réservez tôt, seulement  100 places disponibles. 30$ à la porte le soir même.

28 juin 2010 Posted by | blues, communiqués, reportages | , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Donnacona au Rythme du Blues 2009

Donnacona au Rythme du Blues 2009

J’ai assisté mercredi le 10 juin au lancement de la programmation de la quatrième édition de Donnacona au Rythme du Blues. Bel alignement que Yannick Lambert nous a recruté pour le festival qui se tiendra les 13, 14,15 et 16 août sur la rue principale et dans les bars au cœur même du village.

L’équipe du Comité du Vieux Donnacona nous recevait à la Maison de la Culture pour un 5 à 7 agrémenté d’un spectacle de Woogie and Friends qui comprenait le trio de Mike Deway. C’est le comité qui donne le mandat à Yannick Lambert de bâtir la programmation et il ne manque jamais de nous surprendre avec ses trouvailles venant de plusieurs coins de la planète et où le nôtre, de coin, est très bien représenté.

Tout de suite après le 5 à 7 des amis du blues où tous sont invités le jeudi 13, Bill Sheffield d’Atlanta ouvrira le festival avec son blues roots Delta acoustique et sera suivi de Bob Harrison, le batteur d’Offenbach qui a fêté son 25ème anniversaire de blues l’an dernier. Il viendra nous présenter son premier album solo en carrière. Plus tard en soirée, du folk blues, de la bonne guitare au Jess Bar avec Pat The White et Randall Spear.

Vendredi le 14, une nouveauté dans un établissement qui se joint au festival cette année, Mo Blues sera au Club de Golf à 16:00heures. Sur la scène extérieure, Bill Sheffield ouvre la soirée à 18:15h. Vient ensuite Antoine Holler, jeune auteur compositeur de 27 ans de Paris, gagnant de plusieurs prix en France, guitariste de Cala Bruni présentera son nouveau cd Love In Stereo. Pour terminer sur la scène extérieure, Sue Foley, cette guitariste canadienne qui en a séduit plus d’un et qui compte plusieurs cd et honneurs à son actif. La soirée se prolongera à 22:30h à la Maison de la Culture avec un groupe qui en est à sa première visite au Canada, Phil « Big Dez » Fernandez des Pays-Bas. Ce groupe a représenté l’Europe aux Memphis Blues Award en 2009. Au Jess Bar Bill Sheffield, au Bar Chez Jack, Charlie Price connu à Québec pour son hommage à AC DC, il sera une belle découverte en blues.

Samedi, 14:00h Kevin Mark et Dale Boyle  ouvrent  la programmation de la scène extérieure en duo sous la formule Kitchen Shakers. Big Dez performera ensuite et sera suivi du mythique Jim Zeller qui nous fera un survol de ses 30 ans de carrière. À 19:00h, Jerome Godboo harmoniciste de Toronto  nous réserve parait-il une prestation assez dynamique puisque son  énergie en spectacle est comparée à celle de Mick Jagger. Puis le clou du samedi, Eddy « The Chief » Clearwater débarque avec son Chicago Blues. Avec sa discographie et sa carrière  impressionnante le Chief fait vraiment partie des légendes du blues. Après ce spectacle, Shawn Kellerman, un autre génie de la guitare, prendra la scène de la maison de la Culture à 22:30h. Pour finir la soirée et se coucher tard, le Jess Bar accueille Kevin Mark et Dale Boyle et Jim Zeller sera au Bar Chez Jack. Dans l’après midi, la P’tite école du blues se tiendra à la Maison de la Culture avec Mo Blues.

Le dimanche Woogie and Friends commencent la programmation sur la scène à 14:00h. Shawn Kellerman suit à 15:30h. Puis un groupe de jeunes musiciens de Montréal, Runaway Slide qu’on avait apprécié à L’Ile en Blues. À 19:00h Charles Pasi de Paris, un harmoniciste qui semble très talentueux. Pour clore le festival, un retour au blues pour Steve Hill and The Majestics nous  présentera son nouveau cd qui devrait sortir début juillet. À la Maison de la Culture, la P’tite école du blues recevra Jim Zeller et Charles Pasi en après-midi. Et pour vraiment terminer le tout, Jim Zeller sera au Jess Bar à 22:00h.

Comme vous voyez, la programmation de Donnacona au Rythme du Blues saura sûrement séduire les amateurs présents. J’ai mis les liens pour visiter les sites des artistes, allez voir de quoi il en retourne et on s’en reparle sur place lors du festival.

À bientôt dans le blues!

12 juin 2009 Posted by | blues, reportages | , , , , , , | Laisser un commentaire