Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

○ Sortie du roman « Delirium Jazz & Blues Café » le 9 février 2015.

délirium jazz et blues caféAprès un violent burnout, Sébastien Cousineau délaisse son travail de rêve, sa voiture de rêve, sa maison de rêve… pour un café-spectacle. Mais ne devient pas restaurateur qui veut : l’établissement lui donne du fil à retordre, au point de devoir s’associer avec de louches Italiens et un petit vendeur de drogues aux ambitions aussi grandes que les siennes. Et tout ça pour quoi, au final? Peut-être pour Isabelle…

Disponible dès le 9 février au coût de 10 $ en formats PDF et ePub.

Roland Lapointe est originaire de Verdun. Delirium Jazz & Blues Café, son premier roman, fut presque entièrement écrit dans la Vieille-Capitale. Lecteur avide et autodidacte, ses inspirations vont d’Isaac Asimov à Arthur Conan Doyle.

pour des extraits: https://deliriumjazzandbluescafe.wordpress.com/

aux éditions http://www.editionsmatopee.com/nouvelles/

3 février 2015 Posted by | communiqués, livres | , , , | 3 commentaires

La Route de Cormac McCarthy

Tout bonnement ce livre m’est tombé sous la main au travail. Coup d’œil à l’endos, lecture du résumé en diagonale et me voilà séduite.

Mes fantasmes d’un monde post apocalyptique redevenu Éden en ont pris un coup.

Un roman court, violent dans la détresse des personnages.

On en vient à rêver que l’homme et son fils trouvent au moins une petite pousse verte,

que le ciel prenne une vague teinte bleutée,

qu’ils sentent un soupçon de douceur dans l’air,

qu’ils bénéficient d’une miette d’entraide humaine,

que la mer, enfin atteinte, ne soit pas un cloaque mort.

On en vient à rêver que le monde ne s’en aille pas dans cette direction.

15 mars 2010 Posted by | livres | , , , , , | Laisser un commentaire

L’histoire d’Edgar Sawtelle

Ça avait l’air le fun comme roman, une quête initiatique, un enfant muet de naissance, une famille d’éleveurs de chiens, les US rurales des années ’50. En plus je lis que Oprah avait propulsé ce roman au top des ventes. Mais là, je me rends compte que oui Oprah propulse des choses au top mais c’est pas nécessairement parce que c’est intéressant. Ou bien c’est la traduction qui était pourrie, je sais pas. Un livre avec beaucoup de potentiel, le genre que tu le continues parce ça te tiens juste assez pour que tu espères que ça va enfin décoller, puis tu le continues parce que tu veux voir comment ça finit. Et même la fin est décevante, genre mystique-queue-de-poisson-finit-le-toi-même-si-t’es-pas-contente. Très peu de dialoques mais c’est un moindre mal parce que les dialogues sont à peu près incompréhensibles. Encore la traduction? Je sais pas.

Enfin, moi qui n’aie pas le câble, je ne connais pas Oprah mais je sais qu’elle a fait faire un tabac du livre « Le Secret » qui est un rabâchi(j’aime bien rabâchi, mais le vrai mot est rabâchage) des idées métaphysiques avancées par Joseph Murphy, Florence Scovell Shinn et autres auteurs bien antérieurs au Secret.

Le Shack, je sais bien, tout le monde encense ce livre pour son contenu spirituel. Peut-être que je l’ai lu au mauvais moment, je venais de terminer « Et l’univers disparaîtra » qui m’avait assez ébranlée par sa théorie.

Autre « coup de coeur » d’Oprah,  Martin Lachance…oops je vais m’abstenir de commentaire. Mais tout ça pour dire que Oprah et moi on n’a pas les mêmes goûts.

2 juillet 2009 Posted by | livres | , , | Laisser un commentaire