Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

L’ami Odd Thomas de Dean Koontz – appréciation

Bon voilà, je l’ai eu, je l’ai lu…et j’ai été légèrement déçue. Très contente de retrouver le héros et ses idées bien arrêtées sur la vie, la mort, la société et les chandails achetés sur un coup de tête. Contente aussi de me remémorer le premier roman où Odd donne des détails sur sa vie. Mais je n’ai pas retrouvé la violente dichotomie du bien sans failles et du mal absolu que j’aime lire dans les romans de Dean Koontz, ce bien et ce mal saupoudrés de surnaturel. Bien sûr la recette est là, mais pas aussi punchée que d’habitude. J’ai bien aimé la fin où, pendant un moment, l’auteur nous mène en bateau…sur le Styx. J’aurais bien aimé que Odd voit, juste pour un fugutif instant, sa Stormy. Et, je suis restée sur ma faim sur un détail…pourquoi le méchant chat regardait Odd si intensément…

J’ai malgré tout trouvé que ce roman est un bon divertissement et j’attends toujours avec impatience les parutions en français de mon romancier préféré.

10 juin 2010 Posted by | livres | , , , | Laisser un commentaire

L’ami Odd Thomas de Dean Koontz


J’ai eu toute une surprise cette semaine, je parcourais distraitement la liste des livres à paraître dans les prochaines semaines dans le réseau des bibliothèques. J’ai vu que Dean  Koontz, mon auteur chouchou a publié L’ami Odd Thomas. D’après le résumé ici c’est une toute nouvelle histoire avec ce charmant Odd, un héros tellement attachant.

Le premier roman avec ce héros était L’étrange Odd Thomas. J’avoue, j’ai braillé comme une Madeleine quand j’ai lu le dernier chapitre, je me suis fait avoir totalement. Pas parce que l’auteur m’a bernée, tout était là, mais voilà, ça m’a frappée en pleine face quand j’ai réalisé…

J’aime pas me faire berner par les auteurs, dernièrement, j’ai écouté un livre-lu, j’aime beaucoup m’envoyer une couple de chapitres en me couchant. Alors j’écoute Guillaume Musso, « Parce que je t’aime », qui, paraît-il a une finale surprenante…et je me rends compte à la fin que c’est une arnaque, qu’on s’est fait embobiner tout au long du roman. Que, finalement, l’histoire n’est pas ce qu’on pensait qu’elle était.  Qu’il nous manquait des informations pour connaître le contexte. Déception.

Mais L’étrange Odd Thomas nous donne vraiment tous les indice de la finale, tout est là. Et moi, je ne l’ai pas vue venir. Et, vraiment, j’ai hâte de lire L’ami Odd Thomas.


Mise à Jour:

Bon voilà, je l’ai eu, je l’ai lu…et j’ai été légèrement déçue. Très contente de retrouver le héros et ses idées bien arrêtées sur la vie, la mort, la société et les chandails achetés sur un coup de tête. Contente aussi de me remémorer le premier roman où Odd donne des détails sur sa vie. Mais je n’ai pas retrouvé la violente dichotomie du bien sans failles et du mal absolu que j’aime lire dans les romans de Dean Koontz, ce bien et ce mal saupoudrés de surnaturel. Bien sûr la recette est là, mais pas aussi punchée que d’habitude. J’ai bien aimé la fin où, pendant un moment, l’auteur nous mène en bateau…sur le Styx. J’aurais bien aimé que Odd voit, juste pour un fugutif instant, sa Stormy. Et, je suis restée sur ma faim sur un détail…pourquoi le méchant chat regardait Odd si intensément…

J’ai malgré tout trouvé que ce roman est un bon divertissement et j’attends toujours avec impatience les parutions en français de mon romancier préféré.

12 avril 2010 Posted by | livres | , , | 3 commentaires