Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Décès de l’harmoniciste James Cotton à l’âge de 81 ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un autre de nos gardiens du blues est parti, James Cotton qui a joué avec Muddy Waters, Howlin’ Wolf, B.B. King, Gregg Allman, Santana,  Grateful Dead et plusieurs autres est décédé d’une pneumonie dans un centre médical d’Austin à l’âge de 81 ans. Nous l’avons vu à Donnacona en 2014.

article sur  Rolling Stone

16 mars 2017 Posted by | blues, communiqués | , , | Laisser un commentaire

○ Blues Hall of Fame au Palais Montcalm le 18 avril 2015.

blues hall of fameLa tournée Blues Hall Of Fame célèbre les grands artistes qui ont forgé l’histoire du Blues. Cette tournée spéciale nous offre une occasion unique de voir trois légendes, membres du temple de la renommée, réunis sur une même scène! Mené par Charlie Musselwhite et son groupe, le concert présente également des prestations individuelles de James Cotton et John Hammond.

aussi au festival Jazz et Blues de Saguenay: http://wp.me/pxSn6-5Ro

 

1 avril 2015 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

○ Blues Hall of Fame au Palais Montcalm le 18 avril 2015.

blues hall of fameLa tournée Blues Hall Of Fame célèbre les grands artistes qui ont forgé l’histoire du Blues. Cette tournée spéciale nous offre une occasion unique de voir trois légendes, membres du temple de la renommée, réunis sur une même scène! Mené par Charlie Musselwhite et son groupe, le concert présente également des prestations individuelles de James Cotton et John Hammond.

aussi au festival Jazz et Blues de Saguenay: http://wp.me/pxSn6-5Ro

 

23 mars 2015 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | 2 commentaires

○ Blues Hall of Fame au Palais Montcalm le 18 avril 2015.

blues hall of fameLa tournée Blues Hall Of Fame célèbre les grands artistes qui ont forgé l’histoire du Blues. Cette tournée spéciale nous offre une occasion unique de voir trois légendes, membres du temple de la renommée, réunis sur une même scène! Mené par Charlie Musselwhite et son groupe, le concert présente également des prestations individuelles de James Cotton et John Hammond.

1 décembre 2014 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | 2 commentaires

○ The Blues Hall of fame Tour à Saguenay le 17 avril 2015.


The Blues Hall of Fame Tour avec : Charlie Musselwhite, James Cotton & John Hammond  Présenté par la Maison Ivonick Desbiens Musiq

Voici une occasion unique de voir trois grandes légendes vivantes réunies sur une même scène lors du passage de Charlie Musselwhite et son groupe, avec des performances individuelles et collectives de James Cotton et John Hammond tous trois intronisés au Blues Hall of Fame! Avec plus de 27 Blues Music Awards, 8 nominations aux Grammy Awards, le Lifetime Achievement Award du Monterey Blues Festival ainsi que le Mississippi Governor’s Award for Excellence in the Arts, le virtuose de l’harmonica Charlie Musselwhite mérite son statut de légende. Lire la suite

29 août 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2015 | , , , , , , | Laisser un commentaire

• Collaboration de Nathalie Leblond, Festival de Blues de Donnacona 2014, 1ère soirée de Blues exaltante!

donnacona blues
1 ere soirée de Blues exaltante !Pour sa 9eme édition, le festival de Blues de Donnacona a su encore une fois nous épater …avec une programmation à la hauteur de nos attentes. De plus dame nature s’est calmée et nous a fait l’honneur d’être clémente.

South Breeze

Se laissant bercer par cette douce brise musicale. Mo Blues et Guy Marcotte à l’harmonica ont su démarrer cette soirée de manière conviviale… Cette fusion entre les 2 artistes était palpable et géniale. La musique est entraînante, nous voilà partis pour une belle soirée.

Paul Deslauriers Band

Couronné par le Maple Blues Award comme meilleur guitariste au pays. On ne peut rester indifférent à son talent. Cette bête sauvage s’acharne sur sa guitare comme un lion sur sa proie… Sa musique est conceptuelle et son style propre à lui. Mélodies accrocheuses, cadencées avec sa voix riche et puissante il nous comble totalement…. La foule est envoûtée, elle se dandine et danse au rythme de son blues. Accompagné de Sam Harrison à la batterie et de Greg Morency à la basse, ce trio enflamme le parterre rempli d’amateurs de blues. Se promenant à travers le répertoire de son nouvel album sorti en mars dernier et quelques reprises, la soirée file tout doucement. La finale est électrique et endiablée comme lui sait le faire. Wow… Que de talent nous avons au Québec !

James Cotton

Arrivé du Texas, Mr Cotton ne fait pas dans la dentelle ! Son band est solide, dynamique et rythmé. Dès les premières notes, on se laisse bercer au son de sa musique. Le bassiste est pétillant, enjoué, ses solos sont agiles et soignés. Sur sa chaise ou debout, on ne peut rester immobile. Nous avons le cœur emballé par ses mélodies joyeuses et entraînantes. Un harmoniciste aguerri, charmant, souriant et heureux. Il nous livre du blues enivrant…
Darrell Nulisch arrive sur scène pour assurer la partie vocale et nous voilà partis pour vivre une belle évasion musicale… La foule est dense et le ciel partiellement étoilé. Quelle magnifique soirée.

Bravo aux gens du festival pour cette excellente programmation qui nous transporte au rythme du blues !

16 août 2014 Posted by | blues, festivals 2014, reportages | , , , , , , | Laisser un commentaire

• Article de La Presse: Le vent souffle toujours pour James Cotton

890793-79-ans-james-cotton-presente«La voix est partie, mais le vent souffle toujours.» Cette déclaration livrée par la voix blessée de l’harmoniciste James Cotton résume bien toute l’énergie qui anime encore le bluesman américain de 79 ans, qui sera en spectacle jeudi en ouverture du Festival de blues de Donnacona.

Opéré pour un cancer de la gorge à la fin des années 90, Cotton a dû cesser de chanter, mais il n’était pas question qu’il cesse de souffler dans son harmonica, un instrument dont il joue depuis 70 ans.

«Le cancer a eu ma voix, mais pas le reste», ajoute celui qui a finalement vaincu la terrible maladie et donne encore une cinquantaine de spectacles chaque année. Il jure n’avoir jamais considéré la possibilité de prendre sa retraite, même au pire de sa maladie. «Qu’est-ce que je ferais si j’arrêtais?» lance-t-il spontanément, une réplique qu’on entend souvent dans la bouche de bluesmen qui comptent plusieurs décennies de carrière. suite de l’article de Ian Bussières…

11 août 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , , | Laisser un commentaire