Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

Guitare fingerstyle, Calum Graham au centre d’art la Chapelle le 27 avril 2019.

Jeune guitariste canadien fingerstyle nommé parmi les 30 meilleurs guitaristes de moins de 30 ans par l’Acoustic Guitar Magazine, Calum Graham a déjà cinq albums à son actif. Il est fortement influencé par Don Ross, et Michael Hedges ainsi que Robert Johnson et Jeff Beck.

Avec son groove unique et son jeu mélodique rehaussé de funk, de motown et de blues, le jeune virtuose saura vous emporter dans son univers!

http://centredartlachapelle.com/avril-27-2019-calum-graham.html

16 avril 2019 Posted by | communiqués, musique | , , , | Laisser un commentaire

• Tirage d’une guitare de Kenny Wayne Shepherd, se termine le 20 mai 2014.

kws guitarPour célébrer la sortie de son album Goin’ Home, Kenny Wayne Shepherd fait le tirage d’une guitare autographiée.

Il suffit d’entrer votre nom et adresse courriel sur le site: http://www.kennywayneshepherd.net/342-goin-home-guitar-giveaway

7 mars 2014 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

♦ TZE TEXAS REDMECS au Petit Impérial le 25 avril 2013

tze texas redmecs

http://www.myspace.com/tzetexasredmecs

http://texasredmecs.bandcamp.com/

http://imperialdequebec.com/petit-imperial/programmation

21 avril 2013 Posted by | musique | , , , , | Laisser un commentaire

♦ Le concours Play Crossroads d’Ernie Ball est ouvert aux votes pour 2013.

ernie ball

Ernie Ball, le fabriquant de cordes et accessoires de guitares, ouvre à nouveau son concours pour les groupes qui courent ainsi la chance d’être invités à jouer au légendaire spectacle Eric Clapton’s Crossroads Guitar Festival 2013 qui se tiendra au Madison Square Garden les 12 et 13 avril. Une belle occasion pour les fans de guitare de voter pour leurs bands préférés et aussi de faire de belles découvertes parmi les inscrits puisqu’ils mettent des chansons sur le site.

http://www.playcrossroads.com/browse/bands

17 janvier 2013 Posted by | blues, communiqués, musique | , , , , , | Laisser un commentaire

♦ Guitaristes recherchés pour Guitares en Fête de L’Islet le 30 mars 2013

guitares en fête

http://www.guitaresenfete.com/accueil_030.htm

Festival Guitare en Fête et 25 Guitares en fête
Mission

Les objectifs sont d’ajouter une activité culturelle majeure aux attraits patrimoniaux et à la beauté des paysages de L’Islet, d’offrir à sa population et celles des environs l’opportunité d’assister à des spectacles de musique axés sur la guitare. De plus, c’est l’occasion de donner aux artistes de L’Islet et sa région l’opportunité de s’exprimer et de se faire connaître. À compter de 2011, s’ajouteront deux activités intéressantes, c’est-à-dire un salon de la guitare et une exposition de tableaux.

Description

Lors du troisième week-end de juin, la Corporation des arts et de la culture de L’Islet présente, depuis 2010, un festival régional lié à la guitare avec des artistes établis et avec la relève au Parc Havre du Souvenir de L’Islet.

Guitares en Fête de L’Islet est un concept culturel unique. En fait, il y a deux événements nommés Guitares en Fête. Il s’agit de 25 Guitares en Fête qui a lieu en mars et qui sert à financer le Festival Guitares en Fête de juin.

5 décembre 2012 Posted by | communiqués, musique | , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage Hellbound Hepcats au Petit Impérial le 28 sept. 2012.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

merci à Marius Gagnon pour les photos (marius.1024@hotmail.com ) (pour voir les photos pleine grandeur, bouton droit/afficher l’image)

Nous avons eu le plaisir de partager un intermède temporel nous ramenant dans les années ’50, grâce à un trio de jeunes musiciens de Montréal au Petit Impérial le 28 septembre dernier. Hellbound Hepcats, du rockabilly avec une attitude…J’aime beaucoup ces bands qui  nous offrent de la musique d’époque en lui donnant un côté visuel et une gestuelle qui enrichissent le spectacle, comme un tableau vivant.

Et, pour ce soir-là, le côté visuel était à la grandeur de la place puisque la salle avait été transformée en piste de danse et les artistes étaient non seulement sur la scène mais aussi dans la salle avec des danseurs qui, eux aussi, ont contribué à la réussite de cette soirée. Rockabilly Jive, Lindy Hop, Swing, Blues Dance, ces styles étaient au rendez-vous et c’était vraiment agréable de regarder ces jeunes gens qui s’en donnaient à cœur joie sur tous les rythmes. Et comme me dit Simon Roussel, danseur émérite qui m’a donné les noms de ces danses, plusieurs styles peuvent se mêler selon les changements de tempo dans une même chanson, donc, le leader, c’est la musique.

Hallelujah I Love Her So de Ray Charles a ouvert le spectacle et, j’ai vérifié auprès d’Alex Brown, le guitariste, pas moins de soixante chansons sur la centaine qui est au répertoire du groupe, se sont succédées ensuite, le Rock’n’Roll étant souvent offert en courtes pièces. De nombreuses compositions du groupe se sont intégrées avec bonheur dans la liste. Hellbound Hepcats a d’ailleurs deux cd à son actif, entièrement composés de matériel original dont le tout nouveau, simplement intitulé No.2, est sorti la semaine dernière.

Alex Brown, 24 ans, est à la voix et guitare (une Grestch Brian Setzer 1959 Special Edition, avec les contrôles en forme de dés), Sandro Sanchioni à la batterie et Jordan James à la contrebasse, et ces deux derniers ne paraissent pas plus vieux que Brown. Le groupe s’est formé en duo en 2006, guitare et contrebasse,  et est devenu un trio en 2007, moment où s’est ajoutée la batterie. Sanchioni, lui, est avec le band depuis janvier. Le groupe est  très actif puisqu’il a plus de 500 spectacles à son curriculum au cours des deux dernières années.

Shake, Rattle & Roll, You’re Sixteen, Johnny B Good, Great Balls of Fire, Riding Along In My Automobile, tous ces bons Rock’n’Roll nous ont été remémorés avec une énergie communicative. Ajoutez à cela quelques ballades, non pas jouées de manière mielleuses mais avec punch comme la très belle interprétation de Red House. Alex Brown a une magnifique voix qui a toutes les nuances voulues pour ce style tout comme son jeu et sa présence sur scène. Il a fait de bons solos endiablés debout sur un ampli et a même sauté sur la grosse caisse à quelques reprises. Jordan James, à la jolie contrebasse en bois blond, ne dépare pas le style rockabilly avec son superbe jeu rapide et expressif. Sandro Sanchioni est lui aussi très énergique et termine la plupart des chansons debout à sa batterie. Une finale énergique où la foule a chanté leur chanson HellBound Hepcat avec les musiciens a terminé ce spectacle très apprécié de tous.

ps: pour les intéressés, et à la danse et au rockabilly, ce groupe sera à nouveau à Québec le vendredi 5 octobre dans le cadre du Festival Jump N’ Dance.

1 octobre 2012 Posted by | blues, musique, reportages | , , , , , , | Laisser un commentaire

CocoLaGratte, une sélection des meilleurs cours et conseils, par les meilleurs guitaristes.

http://www.cocolagratte.com/

30 octobre 2011 Posted by | blues, communiqués | , , | Laisser un commentaire

communiqué – Larry Carlton reporte ses dates de tournées à janvier 2012.

18 octobre 2011 Posted by | blues, communiqués, musique | , , , , , , , | Laisser un commentaire

reportage Guitare explosion, Paul Deslauriers, Steve Strongman, Justin Saladino le 14 avril 2011 à Donnacona.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certains spectacles sont franchement mémorables, on s’en rend compte une fois qu’on y est plongé,  avec délice. Jeudi dernier, pour un des spectacles bénéfices de Donnacona au Rythme du Blues à la Maison de la Culture, Paul Deslauriers et Steve Strongman, qui comptent parmi mes guitaristes préférés, étaient en scène avec Justin Saladino comme invité. À notre arrivée pour un show intitulé « guitare explosion » nous apercevons, un peu décontenancés,  une belle rangée de…guitares acoustiques…hum, guitare explosion? Eh bien oui, vraiment, la soirée a été une explosion de plaisir et d’étonnement ravi. L’entente entre les musiciens, combinée à leur talent et à leur style personnel, donne  une superbe chimie dont nous avons profité d’un bout à l’autre.

Deslauriers a entamé la soirée avec un titre de son cd Bone-Ified,  Walking Blues à laquelle Strongman ajoutait sa note d’accompagnement. Et ainsi fut la soirée, des chansons de Deslauriers accompagnées par Strongman et vice versa, le tout ponctué des fascinants solos de guitares et des voix magnifiques des deux interprètes et parfois agrémenté d’un soupçon de l’harmonica de Steve Strongman. J’ai noté, entre autres,  Who do you Love, avec ses beaux échanges de guitare et une pièce de Fleetwood Mac où les voix se marient à merveille. I’m tore Down, Blues Got the World, une belle interprétation de Not Fade Away de Buddy Holly, Honey et d’autres titres des cd des deux musiciens était aussi sur la liste de la soirée. Un bijou, Going to California qu’on retrouve sur le cd En Duo de Dawn Tyler Watson et Paul Deslauriers a été un moment intense, quel beau duo de guitares et de voix. Et  presque tous, enfin…plusieurs, dans la salle, ont réussi à mettre leur conversation en veilleuse le temps d’une chanson…

Justin Saladino, très jeune guitariste de Montréal, qu’on a connu avec Runaway Slide, a pimenté  la soirée de ses magnifiques interprétations. Bien soutenu par Deslauriers et Strongman, il fait montre d’un talent indéniable et tout, dans son attitude et son jeu expressif, démontre qu’il a pris de l’expérience et de l’assurance. Et quelle belle voix qui ne fera que s’embellir avec l’âge.  Il nous a offert, entre autres, un très beau Catfish Blue, Black Cat Bone d’Albert Collins et un long instrumental de Stevie Ray Vaughan.

En fin de spectacle, nous avons eu droit à une charmante pièce instrumentale « manouche » à la mélodie accrocheuse, composée lors d’un voyage qui devait durer 2 jours dans l’arctique pour divertir les forces canadiennes et qui s’est prolongé sur 10 jours à cause du blizzard et des difficultés de transport. La soirée a été à l’image de cette composition, remplie de bonne humeur et d’une chaleureuse communication avec le public. Des extraits  sur youtube, partie 1  partie 2.

Le prochain spectacle bénéfice aura lieu le vendredi 20 mai, 2011, à 20h30 avec Layla Zoe de Vancouver.

 

17 avril 2011 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , , | 4 commentaires

Jim Zeller et Frédéric Laliberté au Pub Limoilou vendredi le 16 avril 2010

Vus à Donnacona l’été dernier, Jim Zeller le mauvais garçon du blues et Frédéric Laliberté, (qui, j’avoue ne donne pas sa place dans le look mauvais garçon), en duo. Surprenant, j’ai été tout à fait séduite par ce spectacle en fin d’après midi. Laliberté a un jeu de guitare très agréable à entendre et à regarder et les deux musiciens ont une belle complicité dans ce spectacle que je voyais pour la première fois.

Ils seront au Pub Limoilou vendredi soir, 22h, entrée 5$.

Vous ne connaissez pas le Pub Limoilou? Petit bar avec ses habitués, place de blues.

http://www.myspace.com/publimoilou

12 avril 2010 Posted by | blues | , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Événement l’Île en Blues 21 et 22 août 2009

Logo Île en Blues

Comme  certains vont aux pommes à l’automne, je viens tout juste, avec autant de plaisir et le goût de la fête, de faire mon pèlerinage annuel à l’île d’Orléans pour le L’Événement L’Île en Blues les 21 et 22 août à Saint-Laurent. 2 soirs d’une excellente programmation qui, je pense, a remporté le vote populaire en cette quatrième édition du festival. 2 soirs de blues, un vendredi pluvieux, mais sous la tente on peut dire que ce côté de la chose est très secondaire, et un samedi de temps radieux.

Après le mot de bienvenue de Normand Robitaille, Michel Rochette, président d’honneur de cette année et animateur de l’émission Les 10,000 Blues le vendredi soir à CKIA a annoncé les couleurs en présentant le premier spectacle, Kevin Mark Blues Band.

Et tout à coup on s’est retrouvés tous occupés à swingner sous la gouverne de Kevin Mark qui était en feu, accompagné de ses musiciens Martin Laporte à la batterie et Lewis Dave au piano, deux nouveaux arrivés de cette année. Red Gauthier au sax et Mike Reilley à la contrebasse complétaient le groupe. Dale Boyle est venu ajouter son énergie à l’ensemble à quelques reprises dans le spectacle, quel plaisir de le revoir sur scène. Et de l’énergie il y en avait partout alors que plusieurs dansaient sur les rythmes de Kevin Mark qui donnait toute la puissance de sa magnifique voix. Martin Laporte toujours spectaculaire a fait un long solo à la batterie. Un spectacle très réussi où la bonne humeur régnait et je trouve que la nouvelle mouture du Kevin Mark Band a développé une belle complicité.

La performance du Kevin Mark Blues Band a été toute une entrée en matière pour un groupe de Chicago, gagnant du Memphis Blues Music Award en 2009 dans la catégorie groupe de l’année, Lil Ed and the Blues Imperials. On s’est à peine rendu compte qu’il pleuvait en ce vendredi soir, le Chicago blues était à l’honneur, le guitariste de 54 ans n’a pas lâché son bottleneck de tout le spectacle et semblait s’amuser à nous faire du blues autant que nous on s’amusait à l’écouter. Il était accompagné de  Michael Garrett à la guitare et à la voix qui a aussi fait quelques chansons et du batteur Kelly Littleton, deux musiciens qui le suivent depuis 1989. Je n’ai pas le nom du bassiste qui l’accompagnait mais ce n’était pas, de toute évidence, son demi-frère James “Pookie” Young qui est à la basse  habituellement. Ce fut un très bon spectacle, Lil Ed Williams avec ses jeux de voix, ses mimiques souriantes et son tour dans la salle a vraiment mis le party dans la place et ça dansait ferme dans tous les coins. Après quelques rappels, il a bien fallu se rendre à l’évidence que la soirée était finie et on est reparti encore sous le charme du Chicago Blues de Lil Ed. Et, vraiment, c’est dans ces moments-là que je me trouve chanceuse et que je suis reconnaissante aux organisateurs qui réussissent à nous présenter ces bands de renommée mondiales ici, dans la région de Québec.

Samedi le 22 août présentait un volet très intéressant intitulé « ma première scène ». Malheureusement, je suis arrivée exactement au moment où ça se terminait mais on m’a dit que le concept avait connu un vif succès et une assistance nombreuse était présente. De jeunes musiciens s’inscrivaient sur le site de l’Événement l’Île en Blues, choisissaient une chanson blues à apprendre et, sous la supervision de Jay Sewall, la jouaient sur la scène avec son groupe. Selon Michel Rochette, l’organisation est très heureuse du volet « Ma première scène » et de la générosité de Jay Sewall. Il ajoute que c’était bon de voir la nervosité des jeunes, des parents et les sourires, les applaudissements et les cris de fierté une fois la chanson en branle avec le groupe de Jay.

À 19h, les gens qui commençaient à arriver en grand nombre ont pu apprécier Jay Sewall, harmoniciste et guitariste, gagnant du Lys Blues Hommage 2008 et qui  travaille à propager le blues à Québec par ses jams et ses spectacles depuis de nombreuses années.  Il a entamé la soirée avec son Cajun Blues Band puis a fait place à Alanom Blues Band, un groupe qui existait dans les années ’70 ce qui en fait, je pense, le plus vieux band de blues de la région. Le groupe s’était dissout mais a recommencé a faire des spectacles il y a quelques années à peine.

J’aime beaucoup ces musiciens, je les ai vus à quelques reprises et ils jouent à guichets fermés la plupart du temps. Mon mari qui les voyait pour la première fois a beaucoup apprécié aussi. La foule s’est faite de plus en plus dense sur le site à mesure que l’heure du spectacle approchait. Composé de 5 musiciens et de 2 choristes, le groupe fait plusieurs styles de musique et pige dans le répertoire de plusieurs bluesmen. Louis Simard, le chanteur joue aussi de l’harmonica, des percussions et de la guitare et le violon électrique de Marc Hivon apporte une note inattendue à l’ensemble. Composé de musiciens et choristes de talent, ce groupe est vraiment agréable à entendre.

Le dernier spectacle du festival recevait un natif de Beauport, Guy Bélanger qui a justement joué  dans Alanom Blues Band à ses débuts. Bélanger a joué ses compositions et des pièces de blues accompagné de Gilles Sioui qui a fait quelques unes de ses chansons folk. Un très bon guitariste, André Lachance de Québec accompagnait le band. Le jeune musicien joue entre autre de la slide guitare à la Jeff Healey, sa guitare à plat au bout de sa courroie. Je ne connaissais pas ce jeune guitariste, ce fut une belle découverte. Ce bel ensemble de musiciens a été apprécié par la foule et le tout s’est terminé par 2 chansons au rappel.

Le son a été excellent tout au long des spectacles et j’aime beaucoup l’effet sonore que donne le toit du chapiteau, le son est captif et la manière dont il se réverbère donne une impression de plénitude, le tout orchestré par l’équipe de son qui a fait du très bon travail.

Michel Rochette le président d’honneur se dit très satisfait de l’événement, le choix des artistes est d’autant plus difficile qu’il se fait pour 2 soirs seulement, mais le pari a été gagné, le festival à remporté un succès de foule et toute l’équipe a le sentiment du devoir accomplit, d’avoir fait de bon choix en ce qui regarde la sélection des groupes qui ont offert de belles prestations

Bravo à tous les organisateurs, le dernier festival de la région s’est déroulé encore cette année sous le signe de la bonne humeur sur un site des plus agréables où je ne manque jamais, ça fait partie de mon pèlerinage annuel, d’aller faire un tour sur la grève pour admirer la vue sur le fleuve et la marina. Et j’espère de tout cœur que la tradition se poursuive…

photos sur Flickr

28 août 2009 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Kevin Mark à L’Évenement l’Île en Blues le 21 août en première partie de Lil E d and The Blues Imperials

Kevin Mark à L'Île en Blues le 21 août en première partie de Lil Ed and The Blues Imperials

Kevin Mark à L'Île en Blues le 21 août en première partie de Lil Ed and The Blues Imperials

19 août 2009 Posted by | blues | , , , , , | Laisser un commentaire

Festival Beauport en Blues 2009- reportage

Beauport en Blues

Les organisateurs du Festival Beauport en Blues peuvent se féliciter encore une fois puisque pour la 5ème année, le tout a été un succès et s’est déroulé rondement et dans la bonne humeur. Est-il besoin de souligner le temps exécrable qui accompagne tous les événements extérieurs cette année? Oui, pour dire que malgré le froid, le vent et le couvert de nuages à couper à la scie mécanique il n’y a pas eu de pluie sur le site pendant les 3 jours. Et vraiment, on est faits forts, l’agora de la Maison Girardin était très bien garnie pour tous les spectacles même sous le ciel très incertain.

Présentés par Michel Dubois, animateur de rue d’Auteuil à CKRL 89,1 les musiciens se sont succédé sur la scène extérieure et dans la salle Mgr Laval. Les premiers en lice pour commencer le festival sur une note très entrainante étaient Greenwood, un groupe de jeunes musiciens de Sherbrooke dont les 2 guitaristes sont les frères Joé et Kim Boisvert. Le toujours démonstratif Luc Jr Bélisle à la batterie et le nouveau venu à la basse, Sébastien H.B complètent le groupe. Lewis on the Rock a suivi pour nous présenter son rock’n roll et son boogie. La présence de Red Gauthier au sax a donné une belle couleur aux rythmes de Lewis Dave, jeune pianiste que l’on a pu apprécier à quelques reprises à la Grange Marcoux. Alexandre de Sève à la batterie et Marc-Olivier Pilon à la guitare étaient de la partie ainsi qu’un nouveau venu à la contrebasse, Loup-Daphné Beausoleil-Chaput.

Pour terminer cette première soirée plusieurs se sont déplacés dans la salle pour entendre un groupe que je voyais pour la première fois, le guitariste Marc Parent et Wang Dang Doodle de Montréal. J’ai beaucoup aimé ce que j’ai entendu, la salle était pleine et la foule dansait avec plaisir sous des rythmes blues.

Vendredi, Kevin Mark en 6-piece band a réjouit la foule pour ouvrir la soirée avec son spectacle toujours apprécié. Je connaissais le nouveau batteur de Kevin, Martin Laporte mais je le voyais pour la première fois dans le groupe et sa venue est vraiment une réussite. Puis le clou du festival, Big Jack Johnson a pris place sur la scène. Les gens un peu déçus au début par les mélodies disparates du bluesman de 69 ans se sont ravisés un peu plus tard quand le guitariste du Mississippi s’est réchauffé et a livré la marchandise avec de nombreux classiques du blues joués avec conviction jusqu’à ce que Richard Gosselin doive l’arrêter quelques minutes avant 23h pour respecter le règlement municipal et éviter des ennuis avec le voisinage. Le band a démontré une belle dynamique et les musiciens ont donné un très bon spectacle par leur attitude et leur talent. Le jeune batteur en particulier m’a impressionnée par ses mimiques et ses sauts enjoués tout au long de la prestation.

Le spectacle en salle était donné par Slim Wood à 23h et j’ai beaucoup aimé l’ambiance qu’il a installée en débutant. Des mélodies plutôt lentes qu’il a jouées au piano et que la contrebasse de Costa Zafiropoulos et le saxophone de Red Gauthier mettaient en valeur. J’ai quitté à regret vu l’heure tardive mais la salle était pleine et tous semblaient apprécier.

Samedi pour la dernière journée, les spectacles ont commencé à 17H avec Hit The Tree Joe, un groupe de Québec qui existe depuis plus de 10 ans et qui a maintenant un album disponible, First Hit. Le guitariste chanteur Jean Kennedy nous a donné un beau mélange de titres et de rythmes accompagné par le batteur Gilles Potvin, le bassiste Denis Germain et par une jeune et talentueuse saxophoniste, Laura Doyon.

Mon coup de cœur du festival suivait à 19h, J.W. Jones. Je sais, j’ai vu ce groupe à plusieurs reprises mais ils sont du genre « l’essayer c’est l’adopter » dans le sens où je ne me lasse pas de les entendre et surtout de voir J.W. Jones à la guitare avec son blues original et si bien joué. L’interaction des 3 musiciens soutient l’attention, ils passent du sérieux aux facéties et échangent leurs instruments dans une petite mise en scène comique.

À 21H, un concept monté par Jim Zeller, Harmonicarama, a fait vibrer la foule en présentant Jim Zeller, Nicolas Piguet et Craig Miller accompagnés de Jean Millaire à la guitare. Zeller a invité sur la scène Stéphanie Morin une jeune admiratrice qui joue aussi de l’harmonica. Ils ont tous deux entamé un émouvant Stand By Me et se sont attiré un tonnerre d’applaudissements. Ce fut un très beau moment. Le spectacle s’est terminé avec les 3 harmonicistes sur la scène. La salle Mgr-Laval s’est remplie une dernière fois pour le spectacle de Frede Freedom. Comme les autres soirs, j’ai assisté au début qui a semblé très prometteurs pour les amateurs de blues rock et j’ai quitté en félicitant Richard Gosselin pour la belle réussite de son équipe encore cette année.

Cliquez pour des photos,  des vidéos suivront sous peu.

29 juillet 2009 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Awek au Pub Limoilou le 14 juillet 2009

2009-07-14

Les musiciens de Awek, excellent quatuor de blues français, ont  célébré leur fête nationale au Pub Limoilou le 14 juillet. Ce fut vraiment une belle soirée de découvertes. Du bon blues, en grande majorité des compositions, toujours sur des rythmes traditionnels comme je les aime, le tout livré par la superbe voix du chanteur et l’excellence de tous les musiciens.

Awek signifie « À fond » en langue d’Oc, parlée dans le sud de la France d’où le groupe est originaire.  Le chanteur et guitariste Bernard Sellam, Joël Ferron à la basse, Olivier Trebel à la batterie et Stéphane Bertolino à l’harmonica forment le groupe. Ils étaient accompagnés d’un saxophoniste de Montréal et tous ont donné une belle performance devant le public du Pub. Arrivant du Festival de Tremblant ils partaient ensuite pour les États-Unis avant de retourner en France où ils faisaient la première partie de BB King le 23 juillet.

Ce fut vraiment un plaisir de voir ce groupe et j’espère que Québec deviendra une de leur destination régulière lors de  leurs prochaines visites au pays.

VIDEO

http://www.awekblues.com

http://www.myspace.com/awekblues

Awek

Awek

26 juillet 2009 Posted by | blues, reportages | , , , , | Laisser un commentaire