Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

Steve Strongman, David Gogo, Justin Saladino au centre d’art La Chapelle le 29 mars 2019.

Réunissant les guitaristes Steve Strongman, David Gogo et Justin Saladino, cette nouvelle édition du spectacle concept Guitar Explosion promet d’atteindre des sommets rock and blues!

Versatile, infatigable et talentueux, le bluesman canadien Steve Strongman possède un parcours impressionnant, lui qui fut entre autres sélectionné aux Maple Blues Awards (Meilleur nouvel artiste) et lauréat d’un Juno pour le Meilleur album blues au Canada.

En plus de sa voix chaude et robuste, David Gogo est un véritable virtuose de la guitare. La preuve : il a été choisi deux fois guitariste de l’année aux Maple Blues Awards et a reçu deux nominations pour un Juno.

Justin Saladino a fait ses débuts au Festival international de blues de Tremblant en 2007 à l’âge de douze ans! Maintenant considéré un des grands guitaristes au Québec à seulement 23 ans, il a joué aux côtés de Victor Wainright, Frank Marino, Paul Deslauriers, Jack de Keyzer et Ronnie Baker Brookes.

Un concept unique avec trois virtuoses déchaînés qui décident de faire la fête, un spectacle explosif qui vous fera vivre des moments forts!

http://centredartlachapelle.com/spectacles-395/mars-29-2019-guitar-explosion.html

28 mars 2019 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

Guitar explosion au centre d’art La Chapelle le 24 mars 2018.

Un spectacle concept qui réunit les guitaristes Steve StrongmanDavid Gogo et Justin Saladino. Une nouvelle édition de la Guitar Explosion qui promet d’atteindre des sommets rock and blues.

Steve Strongman, de Hamilton, sélectionné aux Maple Blues Awards, catégorie meilleur nouvel artiste et lauréat d’un Juno pour meilleur Album Blues au Canada.

David Gogo originaire de la Colombie-Britannique avec le temps s’est hissé au rang des meilleurs bluesmen canadiens. À preuve, il a été choisi deux fois guitariste de l’année aux Maple Blues Awards et as reçu deux nominations pour un Juno.

Justin Saladino a fait ses débuts au Festival international de blues de Tremblant en 2007 à l’âge de douze ans et il est maintenant considéré un des grands guitaristes au Québec a l’âge de seulement 22 ans.

Un concept unique avec trois virtuoses déchaînés qui vont décider de faire la fête, on obtient un spectacle explosif qui vous fera vivre des moments forts!

http://centredartlachapelle.com/spectacles-197/mars-24-2018-guitar-explosion.html

13 janvier 2018 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

○ David Gogo en spectacle au Québec en octobre 2015.

david gogo-David Gogo  viendra présenter son excellent album Vicksburg Call en octobre à Montréal et Val d’Or. http://www.davidgogo.com/

 

 

 

8 octobre 2015 Posted by | blues, communiqués | , , | Laisser un commentaire

○ Lancement d’album, Vicksburg Call de David Gogo à l’Astral le 22 oct. 2015.

vicksburg callArdent défenseur du blues, le guitariste canadien David Gogo est aussi une sommité du genre, comme on a pu le constater à chacune de ses visites, dont la dernière remonte à l’été 2013. Le musicien couronné à 2 reprises guitariste de l’année au Maple Blues Awards (et en lice pratiquement chaque année !) revient pour un concert-lancement de son 14e album, encore tout chaud, Vicksburg Call.

http://www.montrealjazzfest.com/programmation/concert

article sur son excellent album ici: reportage album Vicksburg Call de David Gogo

23 septembre 2015 Posted by | blues, communiqués | , , , , | Laisser un commentaire

♫♪♫ Reportage album Vicksburg Call de David Gogo disponible maintenant.

vicksburg callPréparez vos lombaires et vos cervicales, Vickburg Call va vous faire bouger, c’est assuré! David Gogo, avec ce 14ème album, nous assène son blues rock avec un punch irrésistible. Sa voix superbe et sa guitare enflammée sont à l’honneur dans les 6 pièces originales et 4 interprétations que comporte cet album sorti le 4 septembre. L’album a été enregistré live en studio dans une atmosphère intimiste avec Jay Stevens (basse, piano et voix) et Bill Hicks (batterie et percussions), Marisha Devoin (basse acoustique), Rick Hopkins (orgue Hammond). S’ajoutent 2 musiciens invités, le guitariste Kim Simmonds (Savoy Brown) sur Fooling Myself au rythme percutant et l’harmoniciste Shawn Hall (The Harpoonist and the Axe Murderer) remarquable sur la reprise de There’s a Hole (Victor Anthony) très belle chanson de style folk.

Les autres versions sont The Loner de Neil Young arrangée à la Gogo de manière énergique, Jet Set (Sigh) de Stephen Stills, intense à souhaits et Why, une ballade d’Annie Lennox qui termine l’album. Cuts Me To The Bones, la chanson d’ouverture donne le ton avec une énergique pièce inspirée des groupes britanniques, What’s Not To Like est tout aussi lourde dans le bon sens du beat, Vicksburg Call, la chanson titre est dans le thème de l’album, qui parle d’amour, de rupture et de réconciliation, de perte d’êtres chers mais aussi d’espoir et de résilience. Quant à Coulda Shoulda Woulda, c’est un rock ‘n’ roll dans le plus pure tradition, un petit bijou.

David Gogo considère cet album comme son meilleur en carrière, je ne connais pas tous ses albums mais j’ai un gros coup de coeur pour celui-ci, c’est un réel plaisir de mettre un cd dans le lecteur et de tomber en amour avec la majorité des chansons.

Amateurs de vinyles, notez que cet album sera aussi pressé en plastic noir…

1. Cuts Me To The Bone (3:19)
2. Fooling Myself (4:12)
3. The Loner (3:55)
4. There’s A Hole (3:26)
5. Jet Set (Sigh) (4:16)
6. What’s Not To Like? (3:01)
7. Our Last Goodbye (6:21)
8. Vicksburg Call (5:06)
9. Coulda Shoulda Woulda (2:37)
10. Why (5:29)

source: Six media marketing

http://www.davidgogo.com/

https://www.facebook.com/DavidGogoBlues

11 septembre 2015 Posted by | blues, reportages albums | , , , | Laisser un commentaire

○ Nouvel album, Vicksburg Call de David Gogo disponible le 4 septembre 2015.

vicksburg callMontréal, août 2015 – Le guitariste canadien David Gogo lancera Vicksburg Call le 4 septembre prochain sur l’étiquette Cordova Bay. Ce 14e album en carrière viendra confirmer, si besoin est, la réputation de ce musicien d’exception sur la scène musicale canadienne. L’album est disponible en pré-commande en cliquant ici.

Avec cinq nominations aux Prix JUNO, plusieurs trophées remporté au Maple Blues Awards, et après avoir partagé la scène avec des artistes tels Johnny Winter, B.B.King, Otis Rush, Albert Collins, Bo Diddley, ZZ Top, Buddy Guy, Charles Bradley, David Gogo présente avec Vicksburgh Call son album le plus accompli en carrière. Clairement ancré dans la plus pure tradition du blues rock, Vicksburgh Call a été enregistré live en studio dans une atmosphère intimiste qui, au final, a donné au disque un côté intense et vrai, où l’émotion se fait sentir.

Avec son judicieux mélange de pièces originales et de versions choisies, Vicksburg Call explore les thèmes de l’amour et de sa perte, de la réconciliation, du regret, de l’acceptation mais aussi de l’espoir et des voies vers de nouveaux horizons. La voix chaude et puissante de David Gogo ainsi que son extraordinaire jeu de guitare se prêtent à merveille à cette déferlante d’émotion palpable sur le disque.

Retrouvez toutes les dates de la tournée canadienne de David Gogo ici :
http://www.davidgogo.com/tour.php

Source : Cordova Bay Records

source: Six media

18 août 2015 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

• Angel Forrest et David Gogo Band à Gentilly en Blues le 29 nov. 2014.

gentilly bluesPour une 15e année GENTILLY en BLUES dans le cadre du 46e Carnaval de Gentilly!
Angel Forrest en formule trio, suivi en grande primeur de DAVID GOGO BAND.

http://carnavalgentilly.com/

http://carnavalgentilly.com/46e-carnaval/gentilly-en-blues/

 

 

29 octobre 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , , | Laisser un commentaire

♦ Reportage David Gogo et Mike Deway Band au pub Limoilou le 6 déc. 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quel excellent spectacle de blues nous avons eu au pub Limoilou avec la présence de David Gogo qui venait nous présenter son 13ème album, Come On Down, réalisé à la suite d’un pèlerinage sur la route du blues qui l’a mené, à partir de Memphis, au Mississippi, en Arkansas et en Alabama. Nous avions la chance de voir un de nos plus prolifiques guitaristes canadiens.

La première partie, toute acoustique, nous a montré une facette de Gogo que je ne connaissais pas, moi qui ai pourtant vu ce talentueux guitariste à plusieurs reprises. À son habitude, il effectue plusieurs changements de guitare au cours du spectacle et c’est toujours intéressant de comparer le son de chacune. Come On Down, la magnifique chanson titre de l’album a ouvert le spectacle, puis, plusieurs compositions et reprises sur différentes guitares, dont  Please Find My Baby d’Elmore James, Howlin Blues d’Howlin’ Wolf et Time is Killing Me.

Pour la deuxième partie Mike Deway Band accompagnait Gogo pour le set électrique et c’est là que j’ai réalisé à quel point je m’ennuyais du bon blues électrique. J’ai vu dernièrement de très bons spectacles de rock ‘n roll et rockabilly, mais en entendant les premières notes de Gogo je me suis sentie bien tout à coup, vraiment le blues c’est ma musique, sans contredit.

Et, du blues, il y en a eu. Plusieurs classiques tels que Dust My Broom, Crosscut Saw, The Thrill is Gone, Sweet Little Angel, Shake Your maney Maker, le tout superbement accompagné par Louis Fernandez à la basse, Philippe Bernatchez à la batterie et Mike Deway à la guitare. Nous avons entendu plusieurs excellents solos des deux guitaristes, des compositions de Gogo et un blues en français de Mike sur laquelle David à fait un solo remarquable.

David Gogo a fait une tournée de salle avec un court séjour dehors, un peu de slide avec un shooter et une bière et a vidé quelques verres en cours de route le tout sans s’arrêter de jouer. J’ai beaucoup aimé ma soirée, les gens qui se massaient au pub Limoilou était très démonstratifs et tous ont apprécié cet excellent spectacle.

7 décembre 2013 Posted by | blues, reportages | , , , , , | 3 commentaires

♦ David Gogo au pub Limoilou le 6 déc. 2013.

david gogoDavid Gogo annonce dans ses dates de tournée qu’il sera au pub Limoilou le 6 décembre prochain.

26 novembre 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

♦ Nouvel album de David Gogo, sortie prévue le 2 juillet 2013.

david gogoCome On Down, le quatorzième album de David Gogo est prévu pour le 2 juillet.

23 mai 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

♦ Spectacle bénéfice, David Gogo à Donnacona le 19 avril 2013

david gogo

Spectacle bénéfice dans le cadre de Donnacona au Rythme du Blues le 19 avril à  20h30 mettant en vedette l’excellent David Gogo de Vancouver.
Billets en vente le 28 février au Réseau Billetech Donnacona
418-285-3177
15$ en pré vente
20$ à la porte

24 février 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage David Gogo au centre d’art La Chapelle le 28 avril 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

David Gogo était au centre d’art la Chapelle le 28 avril et c’était lourd et efficace, du bon  blues, du Gogo à son meilleur. Toujours aussi peu démonstratif,  le chanteur nous a offert un spectacle rodé au quart de tour  accompagné de son équipe de l’est, le claviériste Julian St. Martin,  le batteur Andrew Lamarche et Stephen F. Wood à la basse qui sont de la région d’Ottawa alors que  David Gogo est originaire de Colombie Britannique. Becky Abbott,  la jeune choriste qui l’accompagne souvent était absente, absence qui, finalement,  ne s’est pas vraiment fait sentir, tous occupés que nous étions à redécouvrir la dextérité du guitariste et de ses excellents musiciens.

Tout de noir vêtu, en habit, chemise de satin et souliers vernis, Gogo s’est produit devant une salle comble et l’excellent son que rend cette salle nous a permis d’apprécier la dextérité des musiciens. Julian St. Martin aux claviers nous a offert quelques bons solos et l’efficacité d’Andrew Lamarche à la batterie est un plaisir à entendre. David Gogo change souvent de guitare ce qui ajoute toujours une note, enfin… plusieurs notes, intéressantes à un spectacle. Le groupe a passé la semaine au Québec dont un arrêt à Montréal où il a dit s’être acheté un chandail du Canadien. « They were on sale » a-t-il ajouté, ne manquant jamais de faire allusion à son équipe préférée.

D’une voix que j’ai trouvée un peu brisée dans les hautes comparée à mon souvenir, Gogo nous a présenté des chansons de son dernier cd, Soul Bender (2011). Ouvrant avec Gettin’ Old, il  a offert  plusieurs pièces des ses albums,  I’ll Do It Myself ,  300 LB Shoes et la belle Too Late To Stop Now ainsi que les interprétations habituelles The Thrill is Gone, Hoochie Coochie Man, It’s a Man’s World dans lesquelles il met toute la gomme ce qui donne aussi des  moments spectaculaires, par exemple quand il ouvre une  bière sur un ouvre-bouteille vissé sur sa guitare et qu’il s’en sert comme  bottleneck après l’avoir bue à long traits. À entendre les réactions de la foule, on peut affirmer que la visite de David Gogo à la Chapelle a été un succès.

30 avril 2012 Posted by | blues, reportages | , , , , , , | Un commentaire

David Gogo au centre d’art la Chapelle le 28 avril 2012

http://www.centredartlachapelle.com/

http://www.davidgogo.com/

28 avril 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

Programmation hiver/printemps 2012 du centre d’art la Chapelle.

Le centre d’art la Chapelle présente 4 spectacles de blues dans sa programmation

qui débute en janvier avec Jay Sewall le 13 et de Thunder Blues Band le 21.

Mike Deway présente son nouveau cd Turbulence le 17 février

et David Gogo sera sur la scène de la Chapelle le 28 avril.

11 janvier 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , | Laisser un commentaire

David Gogo à la Casbah pour le Festival d’été, le 13 juillet 2011.

http://www.davidgogo.com/

13 juillet 2011 Posted by | blues, communiqués, festivals 2011 | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La programmation du volet blues du Festival d’été 2011 à la Casbah.

Michel Rochette, après une première saison à la Casbah où il a séduit tout le monde avec sa programmation, son ambiance, sa salle et ses soupers spectacle, nous arrive avec une belle série blues  tous les soirs du Festival d’été de Québec. Ça fait longtemps qu’on avait eu ça au FEQ… en fait, jamais.

Attendue impatiemment, la programmation en salles était dévoilée ce matin en conférence de presse. Pour ouvrir  le volet blues du Festival d’été  à la Casbah, Mat Fraser, jeune guitariste de la région qui a impressionné lors de ses prestations les vendredis de février et de mai, sera à l’affiche le 7 juillet. Le 8, Lionel Young Band,  gagnant de l’International Blues Challenge 2011 à Memphis, nous montrera son savoir-faire au violon et sera accompagné de cinq musiciens. La fin de semaine du 9 et 10 est occupée par nul autre que Guy Bélanger en trio acoustique avec Gilles Sioui et André Lachance, le 11, Shawn Kellerman, qui avait chauffé la salle de la Casbah evec intensité en novembre dernier, viendra nous ravir dans l’ambiance estivale. Le 12, préparons-nous pour  le Texas blues de Smokin’ Joe Kubek et Bnois King, duo de guitaristes très attendu. Le 13, David Gogo, un virtuose guitariste de Vancouver, grand partisan des Canadiens, que les amateurs de Québec ont vu à quelques reprises, toujours avec autant de plaisir, nous présentera sûrement son nouveau cd Soul-Bender qui doit sortir début  juin. Le 14, The Twisters, renommé groupe jump blues de Vancouver, le 15, Craig Miller’s Blues Killers de Montréal, avec l’excellent Pat Loiselle à la guitare, le 16, nous découvrirons Cécile Doo-Kingué, guitariste née à New-York et Montréalaise d’adoption et Mat Fraser fera la clôture du festival avec des invités le 17 juillet.

Le port du macaron lumineux du FEQ est de mise, ou 10$ à la porte. Les spectacles commencent à 21h.

Pour ce qui est du blues à la haute ville pendant le festival d’été, la vie est simple, le tout sera concentré sur un seul soir, mais quel soir! Le 14 juillet, Oli Brown, Matt Schofield et Buddy Guy se succéderont sur la scène du pigeonnier, ce dernier sera accompagné du jeune prodige guitariste Quinn Sullivan.

Un grand merci à Michel Rochette de compléter cette prestigieuse soirée du 14 par sa programmation qui visite toutes les nuances du blues par sa diversité et qui s’étalera du 7 au 17 juillet à la Casbah.

7 juillet 2011 Posted by | blues, communiqués, festivals 2011, reportages | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

L’Événement l’Île en Blues les 8 et 9 août 2008 (archives)

L’Événement l’Île en Blues les 8 et 9 août  2008,

L’événement l’Île en Blues

Décidément, la magie de l’Île d’Orléans a agi sur moi encore cette année. L’Île des Sorciers est habitée par un groupe de visionnaires amoureux du blues qui nous fignolent depuis 3 ans une programmation hors de l’ordinaire pour cet événement. Normand Robitaille, Hélène Audet, Hubert Benoît, Jocelyne Audet, Normand Audet et Reynald Dussault forment le noyau de l’équipe et sont entourés de bénévoles qui rendent le tout possible par leur présence constante et efficace. Hubert Benoît, député de Montmorency et grand amateur de blues était président d’honneur cette année. Michel Rochette, collaborateur au site Art Blues et animateur de l’émission les 10 000 blues à CKIA FM 88,3 le vendredi à 19:00h, présentait les groupes et faisait l’animation entre les shows avec ses choix de blues et blues rock.

En ce 8 août 2008, 20è anniversaire du décès de Félix Leclerc, la journée a commencé par le même temps pluvieux collé sur Québec depuis des lustres mais les sinistres 25mm de pluie annoncés en soirée ne se sont jamais présentés ce qui nous a donné une soirée humide certes mais très agréable puisque tiède et sans vent. Les bénévoles se sont acharnés à essorer le terrain et creuser des rigoles pour l’égouttement et, sous l’immense chapiteau qui nous aurait gardés au sec même s’il avait plu, tout était fin prêt pour David Gogo et Coco Montoya qui étaient à l’affiche ce premier soir.

David Gogo était avec les musiciens qui l’accompagnent habituellement quand il est en tournée dans l’est du pays dont la jeune choriste Becky Abbott. Gogo a donné une performance pleine d’énergie communicative changeant souvent de guitare, parfois sa Flying V bien calée sur la cuisse, parfois avec la toute noire Telecaster ou une autre de ses Fender, la blanche ornée d’une pin-up ou celle bariolée d’autocollants qu’il a toujours avec lui. Dès son entrée en scène Gogo a séduit la foule et la couleur blues-rock du groupe était au rendez-vous. Gogo a fait un tour complet de la grande salle sous le chapiteau ce qui a enchanté les spectateurs.

La deuxième vedette de la soirée était Coco Montoya, que j’aime beaucoup lui aussi pour son jeu précis et l’ambiance qu’il sait créer. Le guitariste gaucher était en grande forme et le spectacle a été très apprécié. De nouveaux musiciens font maintenant partie du band, Jason Langley bassiste, a rejoint le groupe en avril et Brant Leeper aux claviers fait partie du band depuis 8 mois. Tous les deux sont excellents tout comme Randy Hayes le batteur qui fait toujours des solos énergiques. Montoya a enchanté la foule avec ses compositions et a rendu un chaleureux hommage par un long slow à plusieurs bluesmen décédés cette année dont Bo Diddley, Jeff Healey et Sean Costello. Le spectacle s’est terminé par un rappel qui s’est prolongé avec des mélodies rythmées au grand plaisir des gens massés devant la scène qui ont terminé la soirée en dansant.

La journée de samedi commençait tôt en après-midi par un atelier d’harmonica donné par Peter Shonk et les participants ont eu un harmonica en cadeau pour pratiquer les notions apprises du bluesman. Le site s’est animé par cette journée à la température clémente et dès 16h, le trio de jeunes musiciens de Montréal Runaway Slide a pris la scène d’assaut avec un son blues-rock à la Hendrix. Nés tous les trois en 1994, les jeunes musiciens ont un avenir prometteur et sont sollicités de toutes parts. Suivait Lise Hanick qui a apporté ses mélodies funky et mis l’ambiance sous la tente par son spectacle aux rythmes dansants.

Ici je vais vous dire une autre chose que je trouve très agréable sur ce site. Pendant qu’un groupe joue, les artistes du band suivant sont dans les environs, regardent le show, serrent des mains, signent des jeans, des cd, des guitares, des t-shirts, accordent leurs instruments et échangent avec les fans sur le site. Peu de fans peuvent se vanter d’avoir pu serrer la main de Walter Trout et de son bassiste Rick Knapp qui prenaient tranquillement une marche sur le trottoir tout près de l’église en attendant l’heure de monter sur scène. Le claviériste et le jeune guitariste qui accompagnaient Trout conversaient avec les gens devant la roulotte de la vedette, de même Jack De Keyzer répondait aimablement à tout le monde et échangeait des propos avec les fans. Quelle belle ambiance d’été, de fête et de blues!

Jack De Keyzer jouait à 20h et a vraiment plu à l’assistance par son jeu et ses rythmes variés. Accompagné de musiciens talentueux le guitariste en a séduit plus d’un et les commentaires étaient élogieux quant à sa performance.

Puis le moment tant attendu depuis que l’on connaît la programmation de l’Événement l’île en Blues, le spectacle de Walter Trout a commencé à 22h. Nous étions un groupe de fans inconditionnels du bluesman et le reste de la soirée a été toute une expérience. Le son à monté de plusieurs dizaines de décibels, la marquise s’est remplie de sonorités tout à fait électriques et les succès de la vedette internationale se sont succédés. Trout a attaqué par un Dust My Broom percutant et a donné le ton des 2 heures suivantes. Michael Leasure, le batteur de stature impressionnante nouvellement arrivé dans le band semble en faire partie depuis toujours et, à son expression, il trippait autant que nous à entendre le guitariste. Le bassiste Rick Knapp qui est avec Trout depuis 2005, suite au décès de Jimmy Trapp, montre une complicité évidente avec Trout. Sammy Avila, le claviériste est le plus ancien membre des Radicals et ceux qui ont vu et revu le DVD du spectacle ‘Relentless’ l’ont sûrement reconnu. Excellent chanteur, Avila a pu montrer son talent par une pièce qu’il a faite en s’accompagnant de longs solos aux claviers. Comme pour les vedettes précédentes, le spectacle s’est terminé par un généreux rappel pendant lequel la foule se déhanchait devant la scène et tout le monde aurait aimé que ce moment ne se termine pas.

Mais voilà, après une jasette avec les amis pour échanger nos impressions ravies sur le spectacle, tout le monde est rentré dans l’air doux de la nuit en admirant les lumières de Québec par-delà le fleuve et les chûtes Montmorency, gorgées d’eau, à la sortie du pont de l’Île.

Cette année encore a été toute une réussite pour les organisateurs, et les fans ont été comblés par l’excellence de la programmation. Normand Robitaille, coordonnateur, était vraiment satisfait du déroulement de ces deux jours et démontre une telle assurance lorsqu’il parle de l’Événement l’Île en Blues que tous les espoirs sont permis pour l’avenir.

10 août 2008 Posted by | blues, reportages | , , , , , , | Laisser un commentaire