Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

♪♫♪ Reportage albums de Sam Cockrell, I’m In The Business, Colorblind.

Colorblind I'm In The BusinessSam Cockrell, un dynamique bassiste,  accompagnait Head Honchos au Petit Impérial lors de la programmation blues du festival  d’été de Québec  2013, Sam Cockrell a fait montre de son talent à la basse et à la voix, interprétant quelques-unes de ses compositions.

Le bassiste de Chicago a deux albums à son compte et vraiment, quel beau moment musical il nous offre avec ses cd, I’m in the Business (1999) et Colorblind (2001) entièrement composés de chansons écrites et arrangées par lui. Cockrell, à la voix et à la basse, s’est entouré de nombreux  musiciens de talent pour un résultat plein d’éclat qui offre  une belle homogénéité.

Le chanteur bassiste a une superbe voix qui,  par ses mélodieuses vocalises, rappelle celle de Ronnie Baker Brooks. La comparaison est facile à faire puisque Brooks chante en duo avec Cockrell en plus de jouer  de la guitare sur l’éclatante chanson Life du cd Colorblind.  Joanna Connor  avec When We’re Together,  un autre excellent duo avec Cockrell et Chico Banks collaborent aussi à la voix et guitare. Les Memphis Horns accompagnent brillamment plusieurs chansons, les musiciens de Sam Cockrell, Chris Forte à la guitare, Rob Davis à la batterie et John Kattke aux claviers assurent aussi fort bien leur part, la guitare est omniprésente et  les rythmes sont pleins de soul, blues  et de Rythm’n’Blues.

De même, sur I’m in the Business, le bassiste chanteur a recruté plusieurs musiciens pour une aussi belle performance générale.  Notre oreille est  sollicitée par la présence de guitaristes invités tels que Maurice John Vaughn, Carl Weathersby,  Will Crosby, Jimmy Johnson, Johnny V. et plusieurs autres,  soit en lead guitar ou en accompagnement. Claviers, cuivres et  harmonica sont, eux aussi,  bien présents et l’ensemble, tout comme Colorblind,  est très réussi, que ce soit par ses rythmes entrainants comme Having a Good Time ou ses lentes ballades telles que I Know You Still Care About Me. La chanson titre, I’m In The Business est particulièrement belle, décrivant la feuille de route du compositeur. D’entrainants Chicago Blues ponctuent les deux CDs.

Sam Cockrell prépare I’m From Chicago, un nouvel album qui doit sortir fin 2013. Les musiciens invités sont du Delaware, les cuivres de Chicago et les rythmes seront blues  et soul, dans la lignée des précédents disques. On peut donc s’attendre à un autre beau moment d’écoute avec ce nouvel album.

https://soundcloud.com/sam-cockrell-band

13 septembre 2013 Posted by | blues, communiqués, reportages albums | , , , , , , | Laisser un commentaire

♪♫♪ Reportage album Working On It de Blues Delight, sortie le 27 mai 2013.

blues delight-cd

Fort de  ses 40 ans de carrière, Vincent Beaulne, qui est aussi directeur musical de Camp de Blues du Festival International de Jazz de Montréal, et so9n groupe Blues Delight, nous offrent leur troisième album intitulé Working On It dont  le lancement se fera le 27 mai au Savoy du Métropolis. Le disque comprend 12 titres originaux, musique de Vincent Beaulne et paroles de Vincent et Robert Langlois et, autant par les paroles que par les rythmes, le cd forme un tout qui nous met dans une belle ambiance blues.

Belle surprise dès le départ, Carmelle Brodeur-Gauvin et Laurence-Lafond-Beaulne ajoutent, en chœur,  une très jolie  touche féminine sur les deux entrainants morceaux d’ouverture, la chanson titre du cd Working On It et Let’s Go Downtown.  On  entend sur le cd les riches lead guitare et voix de Vincent Beaulne, les sax de Dave Turner, la basse de Marco Desgagné et la batterie de Gilles Schetagne auxquels Laurent Trudel a ajouté  voix, violon, harmonica et guitare. Trudel chante deux des titres de l’album, Bad Girl et Bad Wind.

J’ai eu plusieurs coups de cœur sur cet album, la belle ballade B is for Blues, les instrumentales Dirty Driff et I Will Miss You, cette dernière, avec son petit feeling country à la slide. Ride the Sky  et Bad Wind au beat bien punché enrichi d’harmonica. L’ambiance douce-amère, guitare harmonica, de Look at What You’ve Done vient aussi me chercher tout comme les inclusions de violon dans Outlaw et le sax, parfois un brin jazz dans plusieurs morceaux.  Working On It est un disque qui, tout en restant homogène à l’écoute,  offre un bel éventail de rythmes qui vous donnera de beaux  moments de blues à savourer.

20 mai 2013 Posted by | blues, reportages, reportages albums | , , , | 4 commentaires

♫♪♫ Reportage album La Galette de Damn the Luck, lancement le 7 mai 2013 à Québec.

damn the lucklancement le 7 mai 2013 à la Ninkasi

Qui aurait cru que ma fille et des jeunes gens de son âge m’initieraient au country et que j’y prendrais autant de plaisir? Dès réception de La Galette de Damn the Luck, un groupe de jeunes musiciens de Québec que je n’ai jamais vu en spectacle mais dont ma fille et ses amis suivent la carrière, j’ai décidé de faire une première écoute et franchement, j’ai été agréablement surprise. Ça chante droit, ça joue tight, c’est riche en rythmes, en histoires originales, en instruments variés, une vraie belle galette pleine d’énergie!

Pour être précis, le groupe se définit comme jouant du country de la vieille école américaine, du bluegrass et du western swing avec une touche de rock sale et de cajun, rien de moins, et le tout donne une ambiance bon enfant très accrocheuse pour qui a le goût de bouger sur des rythmes tirés des racines et du folklore. Comme ils le chantent dans le thème de l’émission Racines de CKIA, ce sont « des jeunes qui jouent de la musique de vieux, du folk, du blues, du country pis de la pelouse bleue ».

La pochette est bien faite avec ses commentaires humoristiques qui décrivent chaque chanson et les illustrations bien québécoises sont signées Julien Dufour.

Parmi les 10 titres, Whiskey, en français, nous parle en peu de mots d’une leçon durement apprise, je fais beaucoup d’empathie à l’écoute de la triste No More Weed qui raconte un bad trip paranoïaque, Lawn’ Mowin’ est une entrainante musique estivale. Ain’t Gonna Rain de Wendell Hall et qui date de 1923 est bien adapté avec sa partie en français. La galette qui ouvre le cd est une belle pièce instrumentale. Les instruments sont variés, on y entend entre autres, contrebasse, violon, harmonica, guimbarde, mandoline, banjo, steel guitare, dobro, washboard.

Il y a de nombreux artistes invités, j’ai remarqué en particulier Little Leslie, excellent harmoniciste qu’on voit trop peu sur les scènes de Québec. Les musiciens de Damn the Luck sont Marc-André Carrier, Antoine Doré-Belley, Jean-Sébastien Gauthier, Martin Delisle et Philippe Grégoire. Les instruments dont ils jouent sont trop nombreux à énumérer, pour savoir qui joue quoi, vous pourrez les voir à la Ninkasi pour le lancement de l’album. Pour voir toutes les dates, cliquez ici

1 mai 2013 Posted by | musique, reportages, reportages albums | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

♫♪♫ Reportage album Southland de Dawn Tyler Watson et Paul Deslauriers, sortie le 7 mai 2013

southland dawn paul

Vous  le savez, je suis assez dithyrambique merci quand vient le temps de parler de Paul Deslauriers, j’aime son énergique talent de guitariste quand il s’éclate en trio électrique. Outre cette facette de sa personnalité, il fait aussi carrière avec  Dawn Tyler Watson et les talents combinés de ce couple de la scène sont acclamés de toutes parts.

Ceux qu’on désigne simplement par leur prénom, Dawn et Paul, nous offrent Southland, leur deuxième album en duo, fruit de leur complicité sur la route. On y entre en douceur  sur une composition de Trevor Finley, If You Only Knew où les voix se relancent sur un rythme bluesy.

Southland of the Heart de Bruce Cockburn m’a plongée dans  le souvenir du spectacle, c’est une chanson que j’aime beaucoup entendre Dawn et Paul chanter sur scène et la version de l’album est tout aussi belle par son interprétation et réconfortante par son message.

Rob Lutes a mis sa signature musicale sur Take It Nice, Heaven, une de mes préférées du disque et Small Ceremonies qui s’enrichit du violoncelle de David Ellis . Paul signe Tell The Truth, partage l’écriture de l’accrocheuse Thrill Me Up  avec Trevor Finlay et le duo s’éclatent sur Tootsie au rythme saccadé. Cette dernière et Crosstown Traffic (Jimi Hendrix) sont les morceaux les plus enflammés et j’avoue que mes préférences vont aux chansons plus douces de l’album qui dégagent aussi une belle d’énergie.

Dawn, elle, a composé  la magnifique Good Man au son et à l’ambiance blues. Rain Song (Jimmy Page et Robert Plant) est dans le ton de l’album avec ses airs « Zeppliniens » planants. Et la finale, l’intemporelle Ne Me Quitte Pas de Jacques Brel  m’émeut encore, que ce soit l’originale ou cette belle interprétation qui met en valeur le doux accent de Dawn.

Greg Morency et Sam Harrisson, qu’on peut voir avec Paul en trio, ont ajouté avec bonheur leur contribution à la basse, à la batterie et aux percussions sur quelques chansons.

L’ensemble, où l’excellence du son, la magnifique harmonie des voix et le talent des artistes sont remarquables, donne un très beau moment d’écoute que je répète avec plaisir.

28 avril 2013 Posted by | blues, reportages, reportages albums | , , , , , | Laisser un commentaire

♫♪♫ Reportage album Back on Track, Brian and the Bluestorm.

J’ai assisté au spectacle de Brian and the Bluestorm au Petit Impérial le 14 septembre 2012 et le plaisir que j’ai eu se poursuit avec l’écoute du CD Back on Track,  composé de 10 morceaux originaux, paroles de Brian Tyler accompagné de Gerry Huot pour Reefer, musique par les quatre membres du groupe. À la première chanson, Got No Blues for You, une belle ballade qui arrive tout en douceur pour bien mettre en évidence la superbe voix de Brian Tyler, j’ai compris la remarque de Michel Dubois que j’ai croisé lors du spectacle et qui me parlait de l’ajout d’un pianiste. Michel Chasles est l’artiste invité sur le CD. Celui-là même qui nous a éblouis à la B3 au mois d’août lors de l’événement l’Île en Blues, alors qu’il accompagnait Carlos Veiga et John McGale pour leur spectacle.

Je déplore parfois l’absence de ballades dans certains CD mais Back on Track, comme le spectacle d’ailleurs,  nous gâte avec un beau mélange de slows et de chansons rythmées. Arrange It, My Girl et Little Blue Hot Rod suivent la chanson d’ouverture avec leurs beats dansants puis Sunshine on my Blues ramène ses notes et ses paroles douces. Tout le cd est à l’avenant et comprend même une chanson à répondre, Same Old Shit,  qui nous parle de ces petits instants blues de la vie quotidienne. Mon coup de cœur est Up and Down pour l’énergie blues dans l’alternance des couplets. La chanson garde le même tempo mais la voix et la guitare se font douces puis explosives pour exprimer les aléas de la vie conjugale.

Le tout est enrobé d’un son bien défini où les instruments s’accordent à merveille. Mon oreille, en doutiez-vous, savoure la guitare très bien exécutée sur chaque chanson et les claviers ajoutent leurs superbes notes. Jean Patric Blain à la batterie, Jean-Pierre Bélanger « J.P. Bluesman » à la basse, « Electric »  Pete Laliberté à la guitare et Michel Chasle aux claviers donnent, avec Brian Tyler à la voix, un beau moment de blues à chaque écoute. Écoute qui, dans mon cas, s’est répétée plusieurs fois ces derniers temps.

reportage sur le spectacle au Petit Impérial ici

21 septembre 2012 Posted by | blues, reportages, reportages albums | , , , , , , | Laisser un commentaire