Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• A-Marie. Une nouvelle venue sur la scène blues francophone.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A-Marie logoSaint-Malachie, le 3 juillet 2014 – A-Marie, c’est Anne-Marie Pelletier. Originaire du quartier Saint-Roch à Québec, elle chante depuis sa plus tendre enfance. Elle a fait des concours, en a gagnés, elle a joué dans des groupes, fait des événements spéciaux, foulé des scènes blues. Son plus grand désir était de chanter ses propres chansons, et après plus d’un an et demi de travail, l’artiste est enfin prête à présenter le fruit de ses efforts au public. En studio au début du mois de juin dernier, A-Marie a enregistré trois chansons qui se retrouveront sur son album prévu au printemps 2015. «Pour moi, il était très important de rendre mon travail disponible. Je suis curieuse de la réaction des gens, d’avoir leur avis. C’est très motivant de constater que les gens aiment mes chansons!». Cette démo de trois chansons originales servira de tremplin pour l’artiste dans sa démarche vers l’enregistrement et le lancement d’un album complet. «Nous achevons l’écriture de l’album, la démo me permet de continuer dans la direction que nous avons prise dès le départ, les chansons sont solides et forment un tout très intéressant.»
A-Marie surprendra le public grâce à un blues accessible et des textes touchants de vérité.
A-Marie est épaulé par François Bonnier, compositeur, et par Bryan Dionne, auteur, dans l’écriture de ses chansons. «François et Bryan me supportent depuis le début. Ils ne m’imposent rien, ils sont à l’écoute de ce que je veux. Je suis très impliqué dans le processus de création, j’écris, je suggère, nous formons une équipe!» En studio, A-Marie a pu compter sur le talent de Fred Simard à la guitare, de Philippe Bernatchez à la batterie et de Sylvain-Dominic Simard de Syd.Productions à la prise de son et au mixage. «Nous avons eu du plaisir, c’est important pour moi que tout le monde soit confortable»

Déjà trois extraits en ligne pour A-Marie.
A-Marie invite les gens à la curiosité en allant aimer sa page artiste sur Facebook au facebook.com/amarieblues. Les trois extraits sont aussi disponibles via sa page Bandcamp au a-marie.bandcamp.com. «Je suis très fière que mes extraits soient joués aussi souvent! À chaque fois que quelqu’un aime ma page, c’est une tape dans le dos que je reçois.» Les versions complètes des trois chansons d’A-Marie seront bientôt disponibles en écoute libre sur Internet.
– 30 –

Source :
Bryan Dionne
Gérance et relations de presse.
www.facebook.com/amarieblues
www.a-marie.bandcamp.com

 

3 juillet 2014 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

reportage Femmes au Blues 2012 à la Casbah le 8 mars 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quel beau happening nous avons eu jeudi le 8 mars à la Casbah où nos magnifiques voix féminines de Québec ont fait salle comble et  nous ont chanté le blues, unies pour souligner la journée de la femme et pour aider les jeunes mères de chez-nous à bien s’intégrer dans la vie en compagnie de leur enfant. En effet, le spectacle était au profit de l’organisme Mères et Monde qui, depuis plus de 10 ans, offre un encadrement aux mères de 16 à 30 ans en difficulté. Cet organisme situé sur la 8e avenue à Limoilou comporte  toute une gamme de services sous un même toit, dont  23 logements sociaux et un CPE, et apporte à chaque année une aide personnalisée à quelque 150 jeunes femmes et à leur enfant pour les soutenir efficacement dans leur cheminement de vie.

Comme pour beaucoup d’organismes communautaires, le maintient du financement est un travail constant et madame Diane Thibault, coordonnatrice de Mères et Monde, était ravie et reconnaissante de cette opportunité offerte par Michel Rochette. En plus de la vente des billets, la Casbah remettait à l’organisme 1$ pour chaque consommation vendue.

Martin Plamondon and the Friday Night Shuffle, qui est le band résident du jeudi à la Casbah, avait la mission de recevoir ces femmes au blues et, franchement, le tout s’est déroulé avec une précision et un professionnalisme remarquables. Martin Plamondon fait montre d’une belle présence expressive sur scène, j’aime sa voix et, combiné à son talent à l’harmonica, le tout donne un excellent spectacle. Il est entouré de très bons musiciens, Gilles Potvin à la batterie, Bernard Doyon à la guitare, Vincent Cameron à la basse. Le groupe a fait une prestation de quelques chansons dont une par le jeune guitariste dont j’ai apprécié le jeu et la concentration toute la soirée. Puis, Martin a invité les dames.

Claire Thériault, excellente au piano blues et Laura Doyon, éblouissante au sax, qu’on a vue avec Maude Brochu et Mood Session en première partie de Larry Carlton à l’Impérial, ont accompagné plusieurs pièces. Caroline Viens, Anne-Marie Pelletier, Louise Valiquet, Vèro Blues, Caroline Vézina, Valérie Clio et Maude Brochu nous ont fait revisiter plusieurs de nos classiques tels que Leave My Girl Alone, My Babe, Sweet Home Chicago, Hoochie Coochie Gal, comme le chantait Etta James, Good Morning Little School Girl. Je connaissais le talent de certaines, j’ai découvert celui des autres et j’ai été enchantée de la prestation offerte par ces dames. Il y avait de l’émotion sur la scène avec cette belle énergie féminine et beaucoup d’ambiance dans la salle.

Quelques coups de cœur parmi plusieurs, Tombouctou de Sylvain Lelièvre qui faisait du blues en français comme personne; un beau duel d’harmonica entre Martin et Pépé qui accompagnait Vèro; Mercedes Benz, a capella par Maude Brochu; At Last d’Etta James,  magistralement interprété par Maude et Valérie Clio accompagnées de Pascal Denis, seul à la guitare acoustique, enfin, difficile de les nommer tous, chaque chanson avait sa belle note personnelle. Et, oui, j’avoue, j’ai craqué pour la dynamique Mustang Sally, en finale, avec toutes les chanteuses et les musiciens sur la scène. Et voilà pour le résumé de cette soirée tout à fait réussie et, avec cette première, j’ai vraiment l’impression qu’on vient de créer une tradition blues à Québec!

9 mars 2012 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires