Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• La programmation du festival international du blues de Tremblant 2017.

Mont-Tremblant, le 8 avril 2017 – Tremblant vibrait aux rythmes de Ghost Town Blues Band, ce samedi en après-ski, alors qu’on y dévoilait les têtes d’affiche de la 24e édition du Festival international du blues dont notamment Ghost Town Blues Band, Sugaray Rayford, The Commonheart, Curtis Salgado, C.J. Chenier & The Red Hot Louisiana Band, John Hammond, The Anthony Paule Soul Orchestra avec Terrie Odabi & Frank Bey, Coco Montoya et Lulu Hughes. Du 7 au 16 juillet prochain, plus d’une centaine de spectacles gratuits mettront en vedette des artistes émergents et bluesmen de renom provenant des quatre coins de la planète, dans l’ambiance chaleureuse du village piétonnier.

Parmi les têtes d’affiche de l’édition 2017 :  Lire la suite

8 avril 2017 Posted by | blues, communiqués, festivals 2017 | , , , | Laisser un commentaire

• reportage de Nathalie Leblond, Victor Wainwright au Petit Champlain le 6 avril 2017.

L ‘excellent pianiste de Savannah en Georgie, Victor Wainwright est venu réchauffer la salle du Théâtre Petit Champlain ce jeudi 6 avril 2017. Quand M.Bonheur débarque en ville, vous pouvez vous assurer d’une soirée exaltante. Il est impressionnant, divertissant et passionné ! Avec sa bouille sympathique, son sourire ravageur et sa prestance incroyable sur scène, il se donne corps et âme sur son clavier pour nous épater. Accompagné de ses The WildRoots d’excellents musiciens dont Terrence Grayson à la basse, Patrick Harrington à la guitare et Billy Dean au tambour. L’ambiance devient tout de suite festive et les gens sont emballés dès les premiers instants…

La moitié de l’audience était à leur première rencontre avec lui et ils ont découvert cet artiste au talent incommensurable et à sa bonne humeur contagieuse. Victor nous raconte son histoire, des anecdotes cocasses et comiques. Élevé dans un univers musical où  ses parents, grand-père étaient des musiciens professionnels. Il n’en fallait pas plus pour qu’il tombe dans le même univers. Avec son style Boogie-woogie Blues, il est unique et nous sommes choyés. Il nous joue de ses derniers albums Alabama jubillee, Who do you love une belle reprise de Bo Diddley où il nous invite à chanter avec lui, Dont forget about my money une de ses nouveautés ainsi que plusieurs autres. La très belle pièce Same old blues de Freddie King à la manière Wainwright était sublime, le solo de guitare allongé et fuselé de main de maître par Pat Harrington était d’une intensité à fendre le rock… Victor qui vient terminer cette prestation sans micro avec sa voix granuleuse et éraillée. C’était une performance touchante à souhait.

Couronné à plusieurs reprises comme meilleur pianiste au Blues Music Award, récipiendaire du prestigieux prix  »BB king entertainer of the year » en 2016 ainsi que plusieurs de ses albums qui gravitent dans les 10 meilleurs albums au Billboard. Je l’avais entendu dans les dernières années dans plusieurs festivals de blues au Québec avec plusieurs autres artistes avec lui sur scène. Suivez-le sur son site internet et ne manquez pas son retour au Québec sous peu.

Assister à un spectacle de Victor Wainwright c’est la meilleure thérapie de bonheur qui soit… la vie est joyeuse, festive ce n’est que du plaisir !

Nathalie Leblond pour TatieBlues

http://www.vwwroots.com

http://www.theatrepetitchamplain.com/spectacles

 

8 avril 2017 Posted by | blues, reportages | , , , | Laisser un commentaire

• reportage Biscuit Miller and the Mix au pub Limoilou le 7 avril 2017.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour sa deuxième soirée, le festival Reconnaissance du pub Limoilou nous a fait faire une autre belle découverte avec Biscuit Miller and the Mix. Habituellement composé de 4 musiciens, le groupe était en formule trio avec Bobby « B » Wilson à la guitare et Dr. Love (Myron Robinson) à la batterie. Le leader du groupe, l’homme au sourire éblouissant, est Dave « Biscuit » Miller à la basse. Il a été pendant 10 ans le bassiste de Lonnie Brooks décédé la semaine dernière et a fait la chanson Watchdog en son honneur. La bonne humeur régnait sur la scène avec le dansant et souriant bassiste qui laissait beaucoup de place à son excellent guitariste. Quand on entendait « play the blues » pendant une chanson on savait qu’on était parti pour un solo intense à la guitare, souvent joué en finger picking sur une guitare Heritage. Ces guitares  sont fabriquées à Kalamazoo au Michigan où habite Bobby Wilson, dans l’atelier même où est née la compagnie Gibson. Gibson ayant quitté Kalamazoo, quelques anciens employés ont acquis un espace dans l’ancien atelier et ont continué la fabrication artisanale de guitares, d’où la ressemblance entre les deux modèles.

Bobby B. a chanté quelques chansons d’une voix magnifique. Dr. Love a aussi chanté et les 2 musiciens accompagnaient à la voix tout au long du spectacle. Des longs slows brulants aux boogies dansants, Biscuit est toujours attentif et soutient le rythme à la basse sans en rajouter dans le spectaculaire. Un invité spécial a été demandé sur la scène, Pépé, harmoniciste de Québec qui joue dans le groupe de Vèro, a ajouté une ambiance survoltée dans la salle avec ses accompagnements sur Hoochie Coochie Man et quelques autres pièces et sa performance a été chaudement applaudie.

Après une première partie de près de 2 heures, les infatigables musiciens sont revenus sur scène, invitant Mike Deway et Pépé, pour des duels et solos à la guitare et à l’harmonica qui ont encore soulevé la foule. Entre autres, la chanson Mr DJ dédicacée à Michel Dubois (rue d’Auteuil à CKRL) où Mike, Pépé et Bobby B. ont mis le feu sur la scène. J’ai quitté peu avant 1 heure du matin et tout le monde s’amusait encore à plein régime.

http://www.biscuitmiller.com/index.html

https://www.facebook.com/Pub-Limoilou-Blues-Bar-206427692722084/

le festival se termine ce soir, le 8 avril avec nul autre que le légendaire groupe Mississippi Heat!

8 avril 2017 Posted by | communiqués, festivals 2017, reportages | , , , , | Laisser un commentaire