Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

○ Reportage Philip Sayce et Greenwood au Petit Impérial le 3 juillet 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


1En ce 3 juillet, fête de la ville de Québec, une liste toute québécoise et canadienne était à l’honneur au Petit Impérial où je retournais avec une pointe de nostalgie pour tous les beaux moments blues passé dans cette salle au cours des dernières années.

En première partie, Greenwood en trio acoustique. Une belle redécouverte sous ce nouvel angle, le trio nous a montré une facette de leur talent jusqu’ici inconnu, même d’eux, je pense. Magnifique première partie! Cette formule qui est quand même très énergique nous a permis de savourer à loisir le style des guitaristes, les solos pleins de finesse de Kim, la voix bien modulée de Joé, et de découvrir celle de Kim qui nous a chanté quelques titres d’une belle voix au timbre profond et juste. Nous avons entendu leurs compositions et même quelques chansons inédites telle que la touchante « Maximum Blues », composée avec Randall Spears en commémoration à Barry Mell, décédé en 2013 et de la fin du festival Maximum Blues de Carleton en Gaspésie. Le spectacle s’est ouvert avec le seul cover de la liste, Six String Down popularisé par Jimmie Vaughan, que Joé a dédiée à BB King. Les autres titres étaient tirés de leur album Green Money et de Cycles, leur nouvel EP. Joé et Kim sont à la guitare et Luc Jr Belisle au cajòn, instrument de musique en forme de caisse de bois originaire du Pérou qui servait probablement à l’origine à transporter des fruits et légumes. Avec les adaptations technologiques et le talent de Luc, la boîte de bois s’est faite l’instrument parfait pour souder le trio et enrichir avec brio les partitions des guitaristes qui nous ont démontré leur talent une fois de plus. Malgré qu’on les sait adeptes du tout électrique, plusieurs ont suggéré aux frères guitaristes de développer cette formule acoustique qui a été très appréciée de la foule. Les 3 jeunes musiciens se disaient honorés de faire la première partie de leur idole et ils l’ont fait de manière magistrale.

La vedette de la soirée est aussi un canadien, Philip Sayce est né au Pays de Galles et a grandi à Toronto. Il a joué avec Melissa Etheridge, Jeff Healy, était aux côté d’Eric Clapton au festival Crossroads en 2013, a fait sa marque avant de démarrer son band solo et de sortir en 2009 le premier de ses 4 albums. District 7 Production nous l’amenait à Québec depuis Montréal où il avait joué la veille au festival de jazz. Philip Sayce s’est adressé à nous plusieurs fois en français en avouant qu’il n’a pas souvent le temps de le pratiquer à Los Angeles où il habite maintenant. Dès les premières chansons, il a redéfini pour nous le terme « comme une tonne de briques ». J’avoue que je décroche souvent quand le volume est exagérément élevé mais était-ce le charisme de l’artiste, son sourire désarmant, son blues-rock décapant et sa virtuosité, sa manière sympathique et détendue de s’adresser à la foule, la solidité du trio, le son qui, malgré le volume élevé, était bien calibré? l’ensemble de ces facteurs, probablement, a fait que j’ai totalement apprécié le spectacle tout comme les gens dans la salle qui ont fait un accueil enthousiaste aux jeunes musiciens. Joel Gottschalk à la basse et Jimmy Paxon à la batterie sont tous deux d’une efficacité sans faille.

Après quelques chansons assez échevelées, Sayce nous a rassuré en disant que le tempo allait se calmer légèrement et il a entamé un magnifique slow. Un autre moment intense est Aberystwyth, du nom de son lieu de naissance au Pays de Galles. De longs solos ont évidemment agrémenté la soirée, Philip Sayce nous présentait son album Influence sorti en avril et il nous a offert une expérience auditive par les rythmes percutants et l’intensité de son jeu. Ce fut une excellente soirée agrémentée du plaisir de revoir nos amis de blues.

Philip Sayce enchantera les amateurs au Mont Tremblant et au Ottawa Bluesfest les 11 et 12 juillet.

http://philipsayce.com/

http://www.greenwoodband.ca/

District 7 Production

http://imperialbell.com/petit-imperial/programmation

Publicités

6 juillet 2015 - Posted by | blues, communiqués, reportages | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s