Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• La programmation de l’Événement l’Île en Blues 2014, les 15 et 16 août.

ile en blues 2014L’événement l’Île en Blues qui se tiendra à St-Laurent, Île d’Orléans les 15 et 16 août nous présente sa programmation 2014, une belle sélection de nos artistes québécois.

Le volet musical Révélation Blues revient pour donner la chance à des musiciens et chanteurs de faire une prestation sur scène avec un groupe aguerri. Martin Plamondon prendra à nouveau cette année la tête de ce volet avec la maitrise qu’on lui connait. pour participer: http://www.lileenblues.ca/revelation.html

Vendredi 15 août

Blues Delight

SRV Tribute Blues Band

samedi 16 août

Andrée Dupré et Jean Millaire

Jim Zeller

Kevin Mark Blues Band

Breen Leboeuf

11 août 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , , | Laisser un commentaire

• Programmation des Nuits Blues Laurentides du 15 au 17 août 2014.

nuit blues laurentidesFestival

6 édition du Festival Nuits Blues Laurentides e Le 15, 16 et 17 août 2014, à Saint-Sauveur, au Parc Georges Filion Scène Principale Rona Dagenais gratuite, bienvenue à tous !

http://nuitsblues.ca/

11 août 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , | Laisser un commentaire

• Article de La Presse: Le vent souffle toujours pour James Cotton

890793-79-ans-james-cotton-presente«La voix est partie, mais le vent souffle toujours.» Cette déclaration livrée par la voix blessée de l’harmoniciste James Cotton résume bien toute l’énergie qui anime encore le bluesman américain de 79 ans, qui sera en spectacle jeudi en ouverture du Festival de blues de Donnacona.

Opéré pour un cancer de la gorge à la fin des années 90, Cotton a dû cesser de chanter, mais il n’était pas question qu’il cesse de souffler dans son harmonica, un instrument dont il joue depuis 70 ans.

«Le cancer a eu ma voix, mais pas le reste», ajoute celui qui a finalement vaincu la terrible maladie et donne encore une cinquantaine de spectacles chaque année. Il jure n’avoir jamais considéré la possibilité de prendre sa retraite, même au pire de sa maladie. «Qu’est-ce que je ferais si j’arrêtais?» lance-t-il spontanément, une réplique qu’on entend souvent dans la bouche de bluesmen qui comptent plusieurs décennies de carrière. suite de l’article de Ian Bussières…

11 août 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , , | Laisser un commentaire