Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Reportage Valérie Clio chante le blues, festival d’été au Petit Impérial le 11 juillet 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


valérie clio yannick lambertValérie Clio était à l’affiche le 11 juillet au Petit Impérial et j’ai beaucoup aimé revoir ce groupe qui a fait les beaux jours du blues au Québec il y a quelques années. Clio and the Blues Highway a presque réuni tous les musiciens qui composaient le band original, Shawn Rice à la guitare, Yannick Lambert à la basse et le « nouveau » batteur, Philippe Bernatchez. L’harmoniciste Peter Shonk complétait le groupe. Comme ça faisait un petit moment que Clio n’avait pas revisité son premier album, elle nous a dit s’être sentie toute bizarre de pratiquer ses propres chansons tirées de My First Blues (2009), mais qu’elle s’était promis en le faisant, que plus jamais elle ne serait si longtemps sans chanter du blues.

Clio a une voix magnifique et une présence scénique très vivante et chaleureuse, elle a chanté entre autres, Clock on the Wall écrite pour elle par Randall Spear, Oh Yeah!, très belle acoustique où Shawn Rice débute seul à la slide accompagné de Peter Shonk à l’harmonica, Falling For You, une composition originale où l’accord voix et guitare de Clio et de Shawn était remarquable. Clio nous a donné de très intenses interprétations de Spoonful (Willie Dixon) et It Hurts Me Too (Tampa Red, popularisé par Elmore James) en fin de première partie. Shawn Rice a fait de belles envolées à la guitare et comme il en avait apporté plusieurs, l’intérêt se renouvelait au fil des chansons.

J’ai passé un beau moment en compagnie de Clio and the Blues Highway, mais le temps de jaser un peu avec Yannick Lambert, le programmateur de Donnacona au Rythme du Blues, j’ai dû quitter pour essayer de récupérer quelques heures de sommeil dans cette enlevante mais fatigante série de « coucher tard » qu’est le volet blues du festival d’été au Petit Impérial. Clio avait deux invitées que j’aurais aimé entendre, deux de nos belles voix féminines de Québec, Caroline Viens et Maude Brochu mais je me promets bien de me reprendre le plus tôt possible pour les entendre à nouveau.

16 juillet 2014 Posted by | blues, festivals 2014, reportages | , , , , , , , | Laisser un commentaire