Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Reportage JP Soars and the Red Hots festival d’été au Petit Impérial le 9 juillet 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

jp soars and the red hots (1)À l’écoute de ses albums, j’avais beaucoup d’attente pour le spectacle de JP Soars and the Red Hots au Petit Impérial le 9 juillet et je n’ai pas été déçue. Nous avons vu un maître de la guitare entouré de musiciens talentueux dont un deuxième guitariste, le jeune Steve Laudicina (28 ans) qui doublait le plaisir en accompagnement à Soars. Laudicina s’est joint au Red Hots en début d’année et Soars disait en  présentant le jeune homme qu’auparavant il travaillait dans un magasin de musique et jouait de la guitare tous les jours, il a quitté son travail pour jouer de la guitare tous les jours. Il avait toute la latitude pour de beaux solos et comme le son des guitares était tout à fait différent, l’intérêt était constant. Le souriant Chris Peet est habile sur sa batterie qui en jette plein les oreilles et Donald « The Cougar » Gottlieb blagueur et pince sans rire est à la basse, tous ont fait des solos et une belle énergie règne sur la scène.

C’était un spectacle pour amateurs de guitare, les solos sont longs, fascinants par leurs changements de rythmes et le son d’ensemble est riche de la présence des 2 guitares. JP Soars joue sur une magnifique Epiphone archtop  »emperor II’, aussi appelée semi-acoustique (hollow ou semi-hollow body en opposition à solid body) qui portait le logo de la Blues Foundation, Soars ayant remporté le IBC (International Blues Challenge) à Memphis en 2009.

La première partie a été consacrée en majorité aux titres qui composent les 5 albums de Soars, entre autres la belle interprétation de Gypsy Woman de Muddy Waters et vraiment la foule a une discipline de fer ces jours-ci, Soars a joué à volume minimum pendant un très long et magnifique moment dans le silence recueilli de la salle. Snake in The Grass, Missing Your Kissing étaient aussi sur la liste. Soars est aussi réputé pour sa guitare en « plywood » faite à la main, à 2 cordes avec un 1″x2″ comme manche. Quand on l’aperçoit dans le coin, on espère que ce ne sera pas la guitare privilégiée pour la soirée mais une fois dans les mains de Soars, cette petite chose se transforme en monstre, ceci dit dans le bon sens du terme. JP Soars en fait sortir un son violent ou des notes toutes délicates à la slide et le tout est si varié et bien joué qu’on reste surpris à chaque chanson. En fait, en l’écoutant on se disait à notre table que les guitares en général ont 4 cordes de trop…

Deux pièces assez déchainées qui frôlaient le rock progressif et Surf Shred, cet instrumental au dansant beat rock’n roll ont terminé le premier set. La deuxième partie a comporté un peu de tout, deux longues pièces à saveur sud américaine que j’ai beaucoup aimées puisqu’elles nous ont laissé tout le loisir d’admirer la technique de Soars, du boogie avec Tell Me Baby Where’d You Stay Last Nigh où la petite cigar box était en feu, quel son! Quoique trop fort par moment. J’aime beaucoup les montées dramatiques dans le son d’une chanson mais certaines atteignaient des niveaux inexplorés jusqu’à maintenant par mes oreilles. Quelques beaux blues ont aussi agrémenté cette partie. JP Soars s’est fait de nombreux nouveaux fans par la qualité de son jeu et sa présence sur scène. La série blues du Petit Impérial nous fait faire des découvertes blues merveilleuses depuis 4 ans et cette année ne manque pas à la tradition, comme chaque année la qualité des spectacles suscite beaucoup de commentaires élogieux. Merci à Michel Rochette pour ces belles trouvailles.

 

Publicités

10 juillet 2014 - Posted by | blues, festivals 2014, reportages | , ,

2 commentaires »

  1. Céline,,,,tes reportages sont absolument fantastique et d’une très grande qualité….Merci
    Pour avoir assisté a la performance de JP et sa gang….j’en ai vraiment apprécié chaque minute, j’ai le dernier CD donc je vais pouvoir remettre ca…!!!!
    Salutations
    Gilles

    J'aime

    Commentaire par Gilles Morin | 10 juillet 2014 | Réponse

    • merci Gilles! c’était une super belle soirée, on est gâtés encore cette année!

      J'aime

      Commentaire par tatieblues | 11 juillet 2014 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s