Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Victor Wainwright and the Wilds Roots au Petit Impérial le 8 juillet 2014.

victor wainwright feq

http://victorwainwright.com/

https://www.facebook.com/VictorWainwrightJr

7 juillet 2014 Posted by | blues, communiqués, festivals 2014 | , , , , | Laisser un commentaire

• Communiqué: le premier week-end du Festival International du Blues de Tremblant déborde d’énergie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

tremblant 14LE PREMIER WEEK-END DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU BLUES DE TREMBLANT DÉBORDE D’ÉNERGIE 

Des vacanciers à l’écoute du blues et…de la nature 

Près d’une centaine de spectacles gratuits à venir : des pros du circuit international du Blues classique ainsi que des jeunes prodiges, qui innovent en s’inspirant notamment de la musique du monde, du hip-hop et du rock. 

Tremblant, 7 juillet 2014 –. Les festivaliers, avec leur énergie débordante, font une réelle incursion musicale en plein-air pendant le Festival International du Blues de Tremblant (FIBT) cette année. Le premier week-end de concerts et d’activités festives se termine en beauté et la programmation se poursuit jusqu’au 13 juillet, dans le cadre enchanteur du village piétonnier de Tremblant. 

Sur les scènes extérieures, c’est sans contredit le blues corrosif aux sons métalliques d’Eric Sardinas et son trio Big Motor, la voix insaisissable de la fille du légendaire Johnny Copeland Shemekia Copeland, ainsi que le spectacle à saveur soul de JJ Grey & Mofro, qui ont marquéle premier week-end du Festival International du Blues de Tremblant. Complétant le week-end d’ouverture, mentionnons Markus James, qui mélange brillamment le blues avec la musique de l’Afrique de l’Ouest. Cet artiste est un exemple manifeste de la diversité que l’on retrouve dans la programmation du festival. Dans les bars, c’est Jim Zeller, Sonny Wolf et Paul Reddick qui ont volé la vedette auprès des couche-tard !  Lire la suite

7 juillet 2014 Posted by | festivals 2014 | , , , | Laisser un commentaire

• Reportage Jason Elmore and Hoodoo Witch, festival d’été au Petit Impérial le 6 juillet 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_7261-Bon, excusez les superlatifs qui vont suivre mais j’ai un nouveau guitar hero en la personne de Jason Elmore. Jason Elmore and Hoodoo Witch, un trio du Texas, était au Petit Impérial le 6 juillet. Juste pour vous dire, dès le premier solo il a désaccordé sa guitare pour en modifier le son et à ses dernières notes il a cassé toutes ses cordes. Voilà, je vous entends presque porter un jugement mais ce sont les 2 seules extravagances que ce magicien de la guitare s’est permises, tout le reste entre les deux n’était que merveilles de précision inventive.

Je pensais que le guitariste de 36 ans avait une formation en musique tellement son doigté est bien défini mais c’est un autodidacte, il dit avoir écouté beaucoup, beaucoup de musique. D’ailleurs, quand on regarde ses influences, de Freddie King à Black Sabbath, d’Elvis à Joe Satriani, ce n’est pas surprenant que Jason Elmore ait une palette très étendue. Une palette étendue qui, en spectacle, forme un tout où plusieurs styles ont été abordés sans cassures dans le rythme et vraiment, on allait de surprises ravies en découvertes étonnantes. Avant d’entamer la deuxième chanson, très calme, une étincelle rieuse dans les yeux, ce grand chevelu se présente et présente ses musiciens, dit que qu’ils sont souvent allés dans l’ouest canadien et que c’est leur première visite dans l’est. Mike Talbot est à la batterie et le jeune Brandon Katona(19 ans), à la basse. Et nous voilà partis pour une soirée de découvertes éblouies. La liste comprenait en majorité des compositions tirées des deux albums du groupe, Upside Your Head (2010) et Tell You What (2013), ce dernier nommé au Blues Blast Awards, et même quelques nouvelles compositions. Quant aux musiciens, déjà conquis par leur talent nous en avons eu la démonstration par deux solos élaborés à la basse et à la batterie.

Quelques pièces à la slide ont débuté la deuxième partie. Pour le covers, nous avons entendu des titres comme Are You Experienced de Hendrix et Polk Salad Annie et le spectacle s’est terminé avec Love With a Feeling (Freddie King) où Jason Elmore a fait le solo à genoux au bord de la scène, un moment intense de pur blues, et Strawberryfields Forever (The Beatles). Ces interprétations comme le spectacle au complet étaient magiques avec la touche Jason Elmore, des solos serrés, puissants, sans esbroufe, c’était magnifique. L’impressionnante pedal board a été utilisée avec parcimonie, juste pour ajouter de la texture comme dit Jason.

Il y avait tellement de spectacles intéressants à Québec dimanche que c’en était déchirant de choisir mais je suis heureuse de mon choix de rester fidèle à la série blues du Petit Impérial pour le plaisir des découvertes blues, le souvenir de ce spectacle restera longtemps dans ma mémoire. Souhaitons de tout coeur voir revenir Jason Elmore & Hoodoo Witch à Québec.

La suite de la programmation ICI

7 juillet 2014 Posted by | blues, festivals 2014, reportages | , , , , , , | 2 commentaires