Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Reportage Rick L. Blues, festival d’été au Petit Impérial le 4 juillet 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

rick l. bluesC’est vraiment un plaisir de retrouver le Petit Impérial rempli d’amateurs, d’y voir les amis et d’y faire de nouvelles rencontres pour échanger sur nos coups de coeurs blues. Rick L. Blues nous présentait son album, tout frais pressé, le 4 juillet. Seven est un album acoustique mais le spectacle était en band complet, avec l’excellent Henri Breton à la guitare, complice des tout débuts qui fête ses 25 ans avec Rick L. Blues, Carl Rufh à la basse, que je me souvenais avoir vu à l’Île en Blues avec Craig Miller et Pat Loiselle, et Phil « Good » Bernatchez de Québec à la batterie qui sait toujours s’intégrer au quart de tour dans un spectacle. Philippe est le batteur attitré de Mike Deway et de Caroline and the Stars Above.

Multiinstrumentiste, Rick L. Blues a touché plusieurs instruments avant de s’arrêter à l’harmonica. Ses deux instruments, son harmonica et sa voix forment un bel ensemble, il a une voix puissante qui s’adapte à tous les styles. Rick L. Blues a pigé dans son vaste répertoire et ses sept albums pour nous chanter avec talent nos standards du blues tels que Sweet Home Chicago, My Babe, Hound Dog, ces deux dernières étant sur le nouvel album. La foule enthousiaste a participé avec plaisir aux chansons à répondre telles que Who de Little Walter. Rick fait aussi ses propres compositions, son quatrième album, Back to the Roots With Friends, que j’écoute en écrivant ces lignes, comporte 14 chansons originales de bon blues.

En souvenir d’une rencontre avec Jay Sewall, il y a des années sur la rue St-Jean, alors que Jay l’avait invité à se joindre à lui lors d’un jam, Rick a fait monter Jay sur scène pour quelques chansons. Un beau moment d’échange entre les harmonicistes, entre autres, un Little Red Rooster assez hot merci! Soulignons le talent d’Henri Breton à la guitare, j’ai toujours apprécié son style, à l’accompagnement tout en nuances variées comme dans les solos inventifs. Il nous a même fait du scat singing (chanter en onomatopée les notes de la guitare) en début de spectacle, tout à fait intéressant! Henri Breton a reçu plusieurs ovations bien méritées.

Rick L. Blues nous a donné une belle ambiance blues et la foule a beaucoup apprécié le spectacle.

Toute la programmation blues du Petit Impérial ICI

5 juillet 2014 - Posted by | blues, festivals 2014, reportages | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s