Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• Hommage à Nanette Workman, Lys Blues 2014, texte Mylène Nadon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

lys bluesHommage Nanette-4 mai 2014
Tous les prix Lys Blues sont importants; ils reconnaissent soit un album, un spectacle, une performance… mais le prix suivant récompense une carrière. Le prix hommage est remis à un artiste de grand talent, qui a su influencer la musique à travers sa carrière, par son style unique. Cette année, il allait de soi de récompenser la carrière unique de la grande Nanette Workman. De Jackson au Mississipi, elle a fait son premier concours à 4 ans, artiste aux multiples talents, elle a tenu le premier rôle de comédie musicale dans les productions scolaires, à 15 ans, elle était premier violon de la Jackson Jr Symphonie Orchestra et a 16 ans, elle était animatrice de Teen Tempos, un équivalent de musique plus, à la chaîne WLBT.

De parents musiciens, elle s’est fait un nom dès sa jeunesse dans le milieu musical de sa région, et ce, grâce à son immense talent de musicienne et d’interprète. Ce qui l’amènera, en 1964, sur les planches de Broadway à New York. Puis elle rencontrera, quelques années plus tard, Tony Roman, qui planifiera une tournée québécoise avec Nanette en 1966. C’est alors que nous sommes tombés amoureux d’elle, cette charmante américaine, sympathique et naturelle. En quelques mois seulement cette année-là, elle a lancé son premier 45 tours en français, est apparue dans 4 émissions de télé, a fait une apparition au gala des artistes, on la voyait partout!

L’année suivante, elle anime Fleurs d’amour, fleurs d’amitié à l’expo 67, puis gagne le prix révélation au gala des artistes. Puis elle quitte le Yéyé pour le Rock n roll, à Londres, l’année suivante, en devenant choriste pour les Rolling Stones d’où naitra Honky Tonk woman. En plus des Stones, elle chante avec Elton John, Pink Floyd, les Beattles, pour ne nommer que ceux-là.En 1971, elle rencontre le très populaire français Johnny Halliday. Sa vie est alors on ne peut plus jet set avec les tournées à travers le monde, les grands hôtels, la vraie vie de star!

Elle reviendra ensuite au Québec après 5 ans de fête étourdissante en Europe et du Rock n roll, cette fois elle passera au Disco. Son hit Lady Marmelade est toujours d’actualité et tourne encore près de 40 ans plus tard. Entre Montréal et Paris, elle chante avec Pagliaro, Boule Noire, Robert Charlebois et fait partie de la première mouture de Starmania en France.

À 34 ans, avec une carrière bien lancée, elle décide qu’il est temps pour elle de faire un disque personnel. L’album Chaude est produit et quelques années plus tard, partout on chante ‘’Call Girl, à votre service…’’ Puis Nanette devient maman. Ses priorités changent alors. Le désir d’une carrière qui bouge, les soirées qui se terminent aux petites heures du matin, ça ne convient plus. Elle ne prend pas sa retraite de la scène pour autant, mais devient plus sage. Elle participe à la Légende de Jimmy, en 1987 puis lance l’album Changement d’adresse, Rock n romance en 1993 puis Une à Une en 1996.

Son style change alors, elle aime les spectacles plus intimes, le contact avec son public fidèle qui l’aime depuis tant d’années. Puis elle découvre le blues. Après avoir assisté à un spectacle de blues à Montréal elle se dit : ‘’Ça c’est moi, c’est qui je suis, c’est ce que je veux chanter.’’ De Jackson au Mississipi, elle a grandis avec le blues. C’est la base de la musique populaire. Elle a dit :’’Tout ce que j’ai chanté, du rock au disco, remonte au blues’’. Elle se fait plaisir et lance en 2001 son premier album blues : Roots n blues, puis Vanilla Blues Café, Mississipi Rolling Stones et son dernier, Just Gettin’ Started. Je la cite, en 2001, alors qu’elle lance Roots n blues : ‘’ Après toutes ces années, après tout ce que j’ai vécu, j’ai gagné le droit de chanter du blues’’.
Et elle le fait avec toute son âme pour le bonheur du public. Merci Nanette d’être toujours aussi authentique. C’est ce pourquoi on est tombé en amour avec elle en 1966, et c’est pourquoi on l’aime toujours aujourd’hui.
Bravo à une grande star de la musique, Bravo à Nanette Workman!

Texte: Mylène Nadon

merci à Jean-François Desputeaux pour les photos.

6 mai 2014 - Posted by | blues, communiqués, reportages | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s