Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

• reportage collaboration spéciale: Johnny Hallyday au Capitole de Québec le 29 avril 2014.

johnny hallidaymon excellent collaborateur  m’a fait parvenir son article sur le spectacle de Johnny Hallyday à Québec:

Pas si mal, Johnny, Johnny, Johnny!

En achetant mon billet, il y a quelques semaines, mes attentes étaient modérées, mais je dois avouer que l’Elvis des Français a donné un excellent spectacle, ce mardi, au Théâtre Capitole. Accompagné de 7 musiciens et de 2 choristes féminines dans la trentaine et la quarantaine, le rockeur, âgé de 70 ans (mais ne les faisant pas…), a su ravir son public dès les premières mesures de son tour de chant de 105 minutes.

Après une intro assez rythmée, il a enchaîné avec La Terre Promise (version française de Promised Land, de Chuck Berry), avant de ralentir le tempo avec Le Pénitencier, chanson au cours de laquelle on a pu apprécier la puissance de sa voix rauque toujours au rendez-vous. Au milieu du spectacle, il est passé en position assise pour interpréter quelques chansons remontant à ses débuts et en a profité pour nous faire sa version de I’m Gonna Sit Right Down and Cry Over You (1956), l’une des premières pièces qu’il avait à l’époque entendues de son idole de jeunesse, Elvis Presley.

Puis, il disparaît, le temps de laisser ses musiciens et choristes (provenant de différents pays) nous interpréter Old Time Rock and Roll (Bob Seger) dans la plus pure tradition des Classic Rocks, l’un des guitaristes ressemblant à un Keith Richards dans la quarantaine et l’harmoniciste, à un Carl Tremblay dans la trentaine, et ce, même de par son jeu. On a aussi droit à un solo de vrai B3 joué par un vrai B3iste et à un accompagnement au piano en même temps, Monsieur Hallyday ayant retenu les services de deux spécialistes des claviers.

moto

photo: Facebook Cécile & Ramone

À son retour, il entonne quelques succès, dont Ma Gueule et Que Je T’aime. Certaines dames ne peuvent alors s’empêcher de se rendre jusqu’au bas de la scène pour tenir la main du chanteur, le temps de quelques mesures. Après 90 minutes, le spectacle régulier prend fin devant un public applaudissant debout qui en redemande. Au premier rappel, certains s’approchent dans les allées, espérant voir le chanteur de plus près lorsqu’il interprète Toute La Musique Que J’Aime, chanson qui est un aveu de son amour pour le blues. Au deuxième rappel, il y va d’une pièce plus lente dont les derniers mots sont « je t’aime ».

Les applaudissements se font entendre encore une fois, mais les lumières s’allument. Cette fois, le spectacle est terminé. Contents de leur expérience, les fans de Johnny font la file pour acheter l’un ou plusieurs des nombreux T-shirts à vendre dans le hall, ou pour admirer la rutilante motocyclette peinte d’images du chanteur et gracieusement prêtée par un commerçant local de la région de Québec. Satisfait de ma soirée, je rentre chez moi.

30 avril 2014 - Posted by | musique, reportages | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s