Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

♦ reportage de Nathalie Leblond, Joe Satriani au Capitole de Québec le 7 octobre 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pur délice musical!

En ce 7 Octobre 2013, il y avait foule en plein lundi soir au Capitole de Québec…Pour entendre ce pur délice musical qu’est Joe Satriani!

Pour ouvrir cette soirée c’est ‘’ Sit Down, servant ‘’qui s’est introduit de manière assez pesante…les planchers et murs en tremblaient. C’est en jouant sur ses slideguitars que Gordie Johnson entame des bruits ahurissants avec sa pédale bass et son petit clavier à soufflet…qui en sort un  son éclaté et électrique. Musique expérimental assez particulière. J’avais l’impression d’assister au jam et trip de 2 vieux chums. Accompagnés du québécois Stéphane Beaudin au drum, à eux deux ils emplissaient les enceintes acoustiques aisément.

Pour sa tournée d’Unstoppable Momentum  le mélodieux, souriant et dynamique Joe Satriani entre sur scène feutré de sa lunette noire et son Ibanez rouge.  Il entame  Jump In, la foule est en délire et enchantée.  Mike Keneally l’accompagne au clavier et guitare. S’ensuit des duels de solos hallucinants. D’un français sympathique, il s’adresse à la foule. Tous des trippeux de guitare qui avaient rempli le Capitole ce soir.

Satriani, ce virtuose au doigté agile, aux notes et solos aigus, s’emporte…. Flying nous transporte ailleurs avec son immense visuel aquatique. En se laissant bercer par ce délicieux effluve sonore, il nous amène là où lui, l’avait décidé.

The crush of love a fait surchauffer l’ambiance… Il vit à fond sa musique et ça se transmet dans sa mélodieuse romance musicale. Des solos électrisants et des décibels à souhait. La toile de fond psychédélique est additionnée d’œuvres d’art qu’il a lui-même gribouillées.

Mon échappatoire mentale est écourtée par le solo de drum qui est assuré par Marco Minnemann. Qui était en excellente fusion avec ses tambours. Ce rendez-vous était attendu, les fans sont à l’écoute et embarquent dans sa folie endiablée. Quand à Brian Beller qui assure la partie bass de ce show, elle est assurément bien présente.

Les succès se suivent et captent l’attention de l’auditoire qui est attentif à chaque note ou accord.

Dès que ce dieu de la guitare s’attaque à la plus belle de ses mélodies enivrantes  Cryin on est tous envoûtés et ensorcelés…

Le public de Satriani est comblé et se permet encore à cette fin de show d’embarquer, de chanter et lever le bras battant au beat des dernières notes…

Cette soirée fut l’une des plus électrisantes que j’ai vue cette année et que dire de la finale, on a eu droit à un rappel de deux chansons donc Crown chant et Summer….Wow c’était sublime.

Nathalie Leblond pour le blog de Tatieblues

Merci à Jean François Desputeauxpour ses photos

9 octobre 2013 Posted by | blues, musique, reportages | , , , , , | Un commentaire

♦ Grimskunk au Bal du Lézard le 11 octobre 2013.

grimskunkhttp://grimskunk.indica.mu/fr/concerts/#.UlW-VB6-Ql4.facebook

http://www.lebaldulezard.com/

9 octobre 2013 Posted by | communiqués, musique | , , , | Laisser un commentaire

♦ Jam, Sixte, Blue Voo Doo au pub Limoilou les 10, 11 et 12 octobre 2013.

pub limoilou octobre 2013

9 octobre 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

♦ The Pickup Radio, nouvelle émission radio en ligne, votre hôte: Joe Bonamassa.

the pick up

Chaque semaine, vos hôtes, Joe Bonamassa et Matt Abramowitz présentent une facette différente du blues et de ses  musiciens. Cette semaine, 3 as de la Telecaster, Danny Gatton, Roy Buchanan, Albert Collins: http://www.thepickupradio.com/

épisodes passés: http://thepickupradio.com/p/past-shows.php

Facebook

9 octobre 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , | Laisser un commentaire

♦ Reportage Keith Hallett au Petit Impérial le 4 octobre 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’étais contente de retrouver le Petit Impérial pour du blues, ce début de saison ne nous gâte pas beaucoup pour le blues à cet endroit…Keith Hallett, un jeune guitariste de talent, y était le 4 octobre dernier et comme c’était la première fois que je le voyais en spectacle sans qu’il soit accompagné de Garrett Mason, j’avoue que j’ai pris un petit moment à m’accorder avec son style bien particulier et inventif et, en réécoutant son cd I Just Lost My Mind, je réalise que son spectacle est très fidèle au son qui est lui est propre. C’est-à-dire un blues qui garde ses racines tout en explorant des sonorités nouvelles aux rythmes parfois exploratoires, voire progressifs qui restent accrocheurs.

Hallett et ses musiciens talentueux, Peter Rioux, un excellent claviériste, Rheo Rochon à la basse, que l’on voit aussi avec Garrett Mason et Kye Ehresman à la batterie, ont offert une prestation tissée serré présentant les compositions de Hallett ainsi que des adaptations telles que On The Road Again de Canned Heat et Neighbour Neighbour de Jimmy Hugues.

L’orgue de Rioux, très présent, était bien intégré dans les chansons quoiqu’un peu fort en volume et j’ai été surprise d’apprendre que ce n’était que le deuxième spectacle auquel Peter Rioux participait avec Hallett, la cohésion étant bien visible entre le claviériste et les musiciens.

Keith Hallet fait partie de ces jeunes musiciens qui nous arrivent des Maritimes et j’aime beaucoup sont style sobre, ses doigts semble effleurer à peine les cordes  mais quel son riche et élaboré il donne à ses guitares de modèles simples et anciens dont une Regent, qui semble toute petite dans les mains de ce costaud jeune homme. Une touche de slide s’ajoute souvent à son jeu, le rythme est percutant, sa voix est superbe et il a la particularité de chanter dans deux micros dont l’un, style micro d’harmonica, est branché dans l’ampli de la guitare ce qui donne un effet à sa voix.

Nous avons passé une excellente soirée en compagnie de ce groupe, la foule comprenait des danseurs et de jeunes amateurs qui appréciaient le tout autant que nous.

9 octobre 2013 Posted by | blues, reportages | , , , , | Laisser un commentaire