Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

♦ Party 40ème anniversaire de CKRL le 15 février 2013.

ckrl 40 ans

Venez célébrer avec nous le 40e anniversaire de la plus vieille station de radio communautaire francophone!

Une soirée retrouvailles unique!

Réservez vos billets au coût de 10$ à reservation@ckrl.qc.ca ou achetez directement sur notre site par Paypal. www.ckrl.qc.ca.

Un service de traiteur sera sur place.

En soirée, prestation d’Antoine Gratton et piste de dance avec DEE.

Passez le mot à vos anciens collègues de CKRL!

On se voit le 15 février!

http://www.ckrl.qc.ca/index.php/component/content/article/5-nouvelles/470-40-ans-pour-ckrl

12 février 2013 Posted by | communiqués | , | Laisser un commentaire

♦ Rockabilly Rules au Petit Impérial le 23février 2013.

rockabilly rules

http://imperialdequebec.com/le-petit-imperial/programmation

http://www.myspace.com/rockabillyrulesband

pour un aperçu de ce band: https://tatieblues.wordpress.com/2012/11/25/reportage-rockabilly-rules-au-petit-imperial-le-23-nov-2012/

12 février 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

♦ sortie du 6ème album de JJ Grey & Mofro en avril 2013.

mofro this river cd cover 250_0

This River, le 6ème album studio de JJ Grey & Mofro est annoncé pour le 16 avril 2013.

12 février 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

♦ Une chanson gratuite de Joe Bonamassa.

joe b

Pour célébrer la sortie du nouveau CD DVD de Joe Bonamassa, An Accoustic Evening at the Vienna Opera House, une chanson est en téléchargement gratuit sur son site: http://jbonamassa.com/vienna/?p=share&id=fb-ad

vous cliquez sur  » click here to share » le site vous redirige vers facebook, mais vous pouvez  annuler, entrez ensuite votre adresse courriel et le téléchargement commence.

Bonne écoute.

12 février 2013 Posted by | blues, communiqués | , , , , | Laisser un commentaire

♦ reportage Paul Deslauriers Band au Petit Impérial le 8 février 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

merci à Pierre Ménard pour les photos, plus de photos ici

Je souhaitais, j’étais due pour une vague déferlante et comme de fait, le blues a envahi le Petit Impérial avec la présence de Paul Deslauriers Band  le 8 février. Le trio était fin prêt, l’entrée en matière était I’m a Steady Rollin’ Man de Robert Johnson envoyée à la manière Deslauriers et j’ai eu un plaisant petit coup au cœur en réentendant la voix bien modulée du chanteur et sa dextérité à la guitare où, dans cette belle multitude de notes, il semble qu’il n’y en ait jamais une de trop. Je m’étais ennuyée de cette énergie blues rock qu’il sait si bien créer. Walking Blues a suivi, assaisonné d’un long solo lent-rapide-doux-fort, tous les tempos y sont passés. Et nous voilà en voiture pour une soirée blues magique.

Paul Deslauriers, Grégoire Morency à la basse et Sam Harrisson à la batterie forment un trio tissé serré, d’une remarquable cohésion. Harrisson, dont j’entends parler comme étant une sommité dans sa branche a tout juste 40 ans et pourtant, il a une longue expérience du spectacle à son actif. Il a joué pour plusieurs vedettes et il est le batteur officiel de France D’Amour,  il a trouvé un créneau dans son horaire pour venir nous offrir son incontestable talent. Il est solide, concentré, passionné et il parle volontiers de cette passion avec une étincelle dans les yeux. Greg Morency à la basse, assure sa partie avec une présence, elle aussi, très talentueuse.

Et Paul Deslauriers, avec son talent indiscutable, nous revient enfin en force en trio blues rock avec ce son si distinctif et les arrangements musicaux, qui rendent harmonieux même les solos les plus déchainés et qui font  ressortir l’émotion dans chaque ballade. J’ai toujours apprécié le talent de Paul dans toutes ses versions de spectacles, en particulier Guitare Explosion, que j’avais vu à Donnacona,  mais la prestation de vendredi en trio rejoint vraiment ce que j’aime de ce guitariste de blues.

Nous avons entendu Rambling on My Mind, j’adore cette version de Paul avec sa superbe  intro accrocheuse et ses solos décapants, I Do It Very Well qui sera sur le prochain cd prévu vers le milieu de l’année, Devil in Disguise, Hound Dog, qui a commencé en petit beat cha-cha pour finir en solo du diable, Stepping Out, une instrumentale, Noboby’s Fault But Mine à la guitare double manche(vidéo), Love In Vain, mon coup de cœur, où j’ai particulièrement apprécié la voix de Paul qui accompagnait le beat retenu et plein de feeling blues de cette magnifique ballade de Robert Johnson (vidéo). En finale, Not Fade Away et là, ôtez-vous de d’là, pendant le solo on est monté dans les hautes sphères et Paul, une main sur la guitare et l’autre sur les contrôles de son set de pédales, nous a montré comment  on fait de la distorsion dans les limites du supportable pour les oreilles, un moment d’une énergie intense que tout le monde a apprécié.  Après une telle conclusion, après avoir  jasé avec les musiciens sympathiques et disponibles pour parler aux amateurs, après avoir échangé des commentaires éblouis avec les amis de blues, je suis partie en ayant l’impression qu’encore cette fois-ci, les murs du Petit Impérial avaient bombé de quelques centimètres vers l’extérieur, pas à cause du nombre de décibels mais par la beauté du blues qu’on y entend…

Surveillez bien le Paul Deslauriers Band, à voir le sourire ravi des musiciens quand ils parlent de leur plaisir à jouer ensemble, vous aussi vous aurez du plaisir à les entendre.

Merci à Paul Deslauriers pour sa collaboration.

12 février 2013 Posted by | blues, reportages | , , , , , , , , | 2 commentaires