Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

♦ Reportage Monkey Junk au centre d’art La Chapelle le 17 novembre 2012.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certains ont découvert Monkey Junk samedi dernier au centre d’art La Chapelle et d’autres, comme moi, l’ont redécouvert avec ravissement. Un spectacle très énergique au son incisif qui a été le qualificatif de la soirée. Marriner utilise des guitares barytone,  instrument qui se situe entre la guitare et la guitare basse, ce qui donne une richesse à l’ensemble puisqu’on bénéficie de la présence de deux guitaristes. Pour ajouter à l’intérêt, j’ai trouvé que Marriner a moins utilisé les vocalises à la « West Coast Blues » et que la petite note rauque qu’avait sa voix était très accrocheuse. On en a eu une belle démonstration dans I Can’t Hold Out, un entrainant Chicago Blues qui a eu lieu en fin de spectacle et qui a fait se lever les gens pour danser et chanter  le refrain « talk to me baby ».

Tony D., un de nos meilleurs guitaristes canadiens, un de mes préférés, assure sa part avec sa présence tranquille mais criante d’efficacité et de talent. Mon bonheur aurait été complet  s’il avait chanté une ou quelques chansons parce que je sais qu’il a une très belle voix lui aussi. Quand à l’excellent Matt Sobb, qui soude le tout  à la batterie, au fil des ans, il est soit gagnant aux Maple Blues Award dans la catégorie meilleur batteur, soit en nomination, comme cette année encore.

En ouverture, Six Strings Down écrite par Jimmie Vaughan au décès tragique de son frère Stevie Ray. Une chanson qui devrait être chantée à chaque fin d’année pour commémorer le départ de nos artistes du blues. Nous avons entendu plusieurs chansons des deux cd du groupe, Tiger in Your Tank et To Behold, ce dernier ayant gagné un Juno dans la catégorie meilleur cd blues. What I Got to Give, très belle, est une nouvelle compo qui sera sur le prochain cd. Tiger in Your Tank, Boogie Man, Beefy, la belle instrumentale, Right Now, très énergique, Let Her Down, un magnifique slow, sont des titres qui nous ont été présentés.

Un spectacle toujours intéressant, assaisonné de slide et de solos de chacun des guitaristes, des beats de basse de Marriner, des solos de wah wah de Tony D., chaque guitariste enrichit le son de l’autre. S’ajoute les solos de Marriner à l’harmonica, l’instrument installé dans un manchon de balayeuse, lui-même inséré dans un micro sur pied (truc de sa fabrication, canadienne, nous a mentionné Steve). De plus, j’admire la ténacité de Steve Marriner à s’adresser à nous en français, ce qu’il fait très bien. Il se donne la peine de nous raconter des anecdotes et de nous présenter les chansons en français sans jamais tomber dans la facilité de retourner à sa langue maternelle.

Pour nous présenter le rappel, Steve nous a dit que ce spectacle était le dernier avant le retour à la maison, de la tournée qui a commencé à l’Action de Grâce,  et il nous a appris que le band avait eu un accident de la route il y a une semaine et que, bien qu’il n’y ait pas eu de blessés, cet incident leur a fait réaliser à quel point il est réconfortant de revenir à la maison, parmi les personnes qui nous sont chères. Mother’s Crying, triste mais pleine d’espoir a terminé le spectacle puis le trio a rencontré ses admirateurs dans le hall de la Chapelle pour leur dédicacer des cd.

19 novembre 2012 - Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , ,

3 commentaires »

  1. Merci à vous deux!

    J'aime

    Commentaire par tatieblues | 19 novembre 2012 | Réponse

  2. Merci pour le très bel article sur ce spectacle. J’aurais bien aimé être avec « la gang » pour partager ce bon moment. Pour moi, c’est toujours un moment privilégié de prendre quelques minutes pour lire les textes et de regarder les photos de tes reportages. j’apprécie beaucoup la pertinence de tes commentaires et la qualité de tes textes. à bientôt, André

    J'aime

    Commentaire par Andre Demers | 19 novembre 2012 | Réponse

  3. Bon reportage Céline et tellement vrai.
    C’est toujours agréable de te lire.
    Merci!

    Une « fan inconditionnelle »

    Lynda

    J'aime

    Commentaire par Lynda Boivin | 19 novembre 2012 | Réponse


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s