Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

Midnight Jam avec Richard Carr le 18 août 2012 juste après l’Île en Blues

Toute l’équipe de La Route du Blues sera à l’évènement l’Île en Blues. Les portes chez Richard Lapointe dans la route ds prêtres ouvriront pour le Jam à minuit.

Bienvenue à tous, campeur inclus.
701 Route des Prêtres ile d’Orléans G0A 3Z0

16 août 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

Jam, Sweet Camel Band et V-Rock Band au pub Limoilou les 16, 17, 18 août 2012

http://www.myspace.com/publimoilou

16 août 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage Donnacona au Rythme du Blues 2012, dimanche le 12 août.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un miracle météo s’est produit dimanche. Défiant les prévisions, le soleil est apparu mur à mur, plus un seul nuage. C’était bleu en haut, blues en bas, que demander de plus pour cette dernière journée du festival? On marinait sous le chaud soleil ce qui est beaucoup mieux que dans l’eau pluie.

Un duo québécois commençait le programme de Donnacona au Rythme du Blues. SouthSiders, Glenn Gillis et Normand Lacroix, nous ont concocté un début d’après-midi tout en blues et folk. Nous avons vu plusieurs changements de guitares, basse, électrique, acoustique. J’aime beaucoup ces changements, ça me tient en alerte pour la suite, on a toujours hâte d’entendre le son que donnera le prochain mix. Une petite boîte de percussion en bois avec pédale et micro complétait le son et j’ai beaucoup apprécié ce spectacle qui comprenait, entre autres, des compositions du duo.

Shake Your Hips!, un groupe de Paris est entré en scène pour la suite. Une autre première au Canada pour le festival de cette année. Un très bon band, un très bon son. 4 musiciens et un chanteur à la voix puissante composent le groupe. Ils nous ont présenté leurs compositions dont une dédiée à B.B. King. Nous avons entendu plusieurs bons solos, des échanges entre les musiciens et, tenez-vous bien, pour faire plaisir aux québécois, le groupe se demandait quelle chanson ils pourraient bien nous offrir. Il nous a fait Câline de Blues. Rien de moins. Le son, la voix, l’accent, tout y était.  Frédéric Miller a fait vibrer la rue Notre-Dame et la foule a embarqué à fond. Une belle découverte que ce groupe français. Pour rire un peu, allez lire les bio des musiciens sur leur site.

Steve Hill suivait. J’avais hâte de voir ce spectacle pour avoir entendu beaucoup parler du nouveau cd solo du chanteur. Une grosse caisse, une cymbale et une guitare…et une voix. Beau spectacle, vraiment. J’ai toujours aimé voir Steve Hill jouer du blues et c’est ce qu’il fait dans ce show solo. Du blues rock bien cru, pas de distractions, le focus est sur lui, seul sur scène. Je le considère comme un virtuose de la guitare et quand il fait le son que j’aime, c’est un plaisir à voir. Il y a beaucoup de changements de guitares, ce qui met du piquant, comme j’ai dit plus haut. Le naturel est revenu pour la dernière pièce où il a fait un medley rock. Je n’aurais jamais cru qu’un musicien seul puisse faire autant de bruit…

Un jeune trio se présentait ensuite, Moreland & Arbuckle du Kansas. Dustin Arbuckle est le chanteur harmoniciste, Aaron Moreland est guitariste et Brad Horner est à la batterie Moreland utilise, entre autres guitares, une « boîte à cigares » qui a  une corde  de basse et 3 cordes de guitare et il utilise le bottleneck sur toutes ses guitares. Arbuckle chantait parfois dans son micro d’harmonica pour donner une toute autre tonalité à sa voix. . Ils ont un son particulier qu’ils qualifient de Delta blues du début du 20ème siècle mélangé à du blues urbain d’après guerre distillé dans un rock garage cru. Je dirais que ça donne un blues plus ou moins mélodique  mais intense et énergique qui nous fait sortir des sentiers battus. En fait, j’hésite entre « j’ai adoré » et « c’était trop ». Je pense que la barre est haute pour les spectacles en fin de festival, je parle pour moi, parfois la fatigue s’installe et je deviens moins réceptive.

Pour cette raison, la fatigue, je ne suis pas restée longtemps pour le spectacle de Layla Zoe qui clôturait Donnacona au Rythme du Blues 2012. Par contre, j’ai eu le temps de voir une charmante jeune chanteuse qui s’adresse à nous en français, qui a une voix magnifique, grave et puissante et qui a une belle présence sur scène, voguant et dansant entre ses deux guitaristes talentueux, Kim Greenwood et Kevin Charrette. La rue était pleine en cette (finalement!) belle soirée d’été sous les étoiles et c’est ce qui a terminé mon festival, ma récolte pour cette année de beaux souvenirs blues à Donnacona. Encore une fois bravo à toute l’équipe!

16 août 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , , | Laisser un commentaire

La programmation de l’événement l’Île en Blues les 17 et 18 août 2012

http://www.lileenblues.ca/

16 août 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , | Laisser un commentaire