Blog de tatieblues

Le blues du Québec, le blues musique!

Camping jam des chiens avec Richard Carr le 4 août 2012

Camping – Jam Des Chiens avec Richard Carr ce samedi le 28 Juillet. Entrée gratuite, camping gratuit + bière, vin et frites du chaudron vous attendent!!
Samedi 21h La Route Du Blues.
Google Map: http://goo.gl/maps/Rme2
www.laroutedublues.com

31 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

La programmation de Maximum blues 2012 du 2 au 5 août.

 

 

 

 

 

http://www.maximumblues.net/

programmation

27 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , | Laisser un commentaire

Playlist: Rue D’Auteuil, CKRL-fm 89.1, vendredi le 23 juillet 2012

NOUVELLES PARUTIONS EN VEDETTE!
Nouveauté= *
Également des prix à gagner : CDs de Tommy Castro et de Mike Clark, en plus d’une paire de billets pour le festival de l’ILE EN BLUES.
Visite attendue de notre amie blues girl et globe-trotter : Lise Hanick!
RUE D’AUTEUIL  est présenté le vendredi de 20h à 22h au 89.1 fm et sur le web à www.ckrl.qc.ca
Également en podcast sur notre site.
 Vous pouvez écrire en tout temps à pommenoire@yahoo.ca et appeler durant l’émission au 418-640-1586
 Voici la liste des titres joués cette semaine: Lire la suite

27 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

Jam Session, LISE HANICK et BLUES EXPERIMENT les26, 27 et 28 juillet 2012 au pub Limoilou

26 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , | Laisser un commentaire

L’international de pétanque du Vieux-Limoilou est de retour le 28 juillet pour l’édition 2012

26 juillet 2012 Posted by | activités, autres | , , | Laisser un commentaire

Reportage Beauport en Blues 2012, 21 juillet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La huitième édition de Beauport en Blues est déjà terminée. Le temps était beau, le blues était bon, ça passe trop vite et je n’ai pas pu tout voir. Samedi je suis arrivée vers 18h  pour revoir Randy Scott (dont j’ai parlé ici puisqu’il était au programme la veille) qui animait le site de l’agora déjà passablement rempli.

Son Roberts, suivait à 19h45, accompagné de Gary Kendall qui est  le bassiste de Downchild Blues Band, Jesse Whiteley aux claviers, Jake Chisholm à la guitare et du batteur Duncan McBain. L’harmoniciste de Toronto nous a mis dans une ambiance plutôt folk qui me rappelait Jay Sewall avec des adaptations bien personnelles de chansons telles que Mojo Working ou That’s Allright d’Elvis Presley qui se sont ajoutées à ses compositions.

Puis, Richard Gosselin est venu nous présenter les commanditaires pour la suite de la soirée et il s’est dit très heureux que l’inquiétude de frapper un « Wall » le soir du 21 juillet ne se soit finalement pas avérée puisque le site était rempli pour le dernier spectacle extérieur du festival. Tutu Jones nous arrivait de Dallas, Texas et les excellents musiciens qui accompagnaient Dexter Allen la veille composait son band.

Tutu Jones devait venir à Beauport en 2007 et avait dû se décommander à la dernière minute mais il était en grande forme cette année pour nous fabriquer une soirée toute en Rhythm ‘n’ Blues et Soul avec sa voix et son beat à la Freddy King. Nous avons entendu plusieurs beaux succès, I’m Going Down, Sweet Home Chicago, My Girl, des rythmes où tout le monde avait le goût de participer et la foule ne s’en est pas privé. Un bon Mustang Sally, franchement ça faisait un moment que je ne l’avais pas entendue, nous a fait tous chanter et un beau Sittin’ On the Dock of the Bay en rappel nous a fait danser sur son beat ensoleillé. Bien soutenu par les musiciens, Tutu Jones a offert une belle performance en se promenant sur la scène et en faisant participer la foule et le tout s’est terminé trop vite, les gens en auraient pris plus. Mais, le festival n’était pas fini puisque Mr. Boogie Woogie était en spectacle au centre Mgr. Laval. J’ai fait acte de présence mais le blues a eu raison de moi et j’étais trop fatiguée pour rester longtemps. Ce spectacle m’a impressionnée quand je l’ai vu au festival d’été et j’en ai parlé ici.

Vraiment, une réussite encore cette année pour la huitième édition. J’apprécie toujours l’organisation qui se déroule rondement, j’ai plaisir à revoir les responsables et les bénévoles et surtout, quand je parle à Richard Gosselin, j’aime bien quand il m’annonce officiellement/officieusement que la 9ième édition est au programme et même, que la dixième est déjà en projet dans l’esprit des organisateurs. Bravo à toute l’équipe.

24 juillet 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , , | Laisser un commentaire

Donnacona au Rythme du Blues du 8 au 12 août 2012

http://www.donnaconablues.com/programmation.html

22 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage Beauport en Blues 2012, 20 juillet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soleil était encore au rendez-vous en ce bel été 2012 pour la deuxième journée du Festival Beauport en Blues. Je me suis égarée dans les réparations et les détours et j’ai malheureusement manqué la petite demi-heure du spectacle de J.W. Jones sur la scène extérieure.

Fabian Anderhub suivait et était très bien entouré de Domenic Romanelli à la basse, Mark DiClaudio à la batterie, Bob Stagg aux claviers et d’un deuxième guitariste, Kevin Charette, tous d’excellents musiciens que nous voyons à l’occasion, et le band  nous a mis dans une belle ambiance blues en cette fin d’après-midi. Nous avons entendu de très beaux solos de guitare, ceux d’Anderhub plus saccadés, et ceux, plus fluides de Charette se mariaient bien. Les solos de Bob Stagg aux claviers étaient aussi bien envoyés et j’ai bien aimé un échange batterie guitare entre Charrette et DiClaudio. Un extrait d’une chanson de Johnny Cash a fait taper tout le monde des mains et le chanteur, qui a une belle voix avec le petit feutré blues idéal, a fait participer la foule à plusieurs reprises.

Pendant le spectacle, nous avons vu se pointer le camion de tournée de Randy Scott qui prenait la scène à 19h45. Le jeune guitariste est la vedette d’une téléréalité américaine à la suite du concours King of The Blues qu’il a remporté parmi des centaines de guitaristes et sa tournée est filmée pour être présentée sur une chaîne de télé américaine cet automne. Il se disait privilégié de participer à cette aventure et, pour quelqu’un qui ne semble pas un pro de la tournée, il s’est bien débrouillé. D’après les connaisseurs en guitare avec qui je me tiens et dont j’apprécie toujours l’opinion, Randy Scott a une technique efficace. Elle était surtout en évidence dans ses solos à la Satriani et, bizarrement venant de moi, ce sont ces pièces que j’ai le plus aimées. Il a eu une belle communication avec la foule qui lui a fait un bon accueil et, avec le temps, l’expérience va lui permettre de développer ses points forts.

Parlant de communication avec la foule, la filière Mississippi a ensuite pris possession du site. Derrick Martin, le spectaculaire batteur que nous avions vu à quelques reprises, dont l’an passé avec Ellis Hooks et Larry Mitchel, a sûrement dit à Dexter Allen que la foule de l’agora n’attendait qu’eux pour exploser puisque le band  est arrivé gonflé à bloc et un bon blues rock puissant comme je l’aime s’est installé dans la place. Un guitariste qui insère quelques mesures de « the Blues is Allright » et fait chanter la foule et joue de sa guitare avec ses dents dès les premières pièces du spectacle, j’avoue, ça me branche dans un contexte de festival. Et si, pas une minute du spectacle, il n’y a de baisse dans l’énergie déployée sur la scène pour garder l’ambiance à son maximum comme  c’était le cas vendredi soir, on peut dire que le but est atteint pour une soirée réussie.

Derrick Martin nous a fait un solo de percussions sur tout ce qui résonne, canettes de bière, bouteilles d’eau, colonnes d’acier, structures de scène, tout était bon pour marquer le rythme et il est allé terminer son escapade sur la guitare d’Allen. Un de mes moments préférés, Dexter Allen nous a demandé s’il pouvait nous faire un blues comme s’il était chez-lui, sur la véranda. Il s’est assis sur un moniteur et nous a fait un long blues lent à la manière du sud qui parle de « double trouble », de triangle amoureux.  Il a joué derrière sa tête et a aussi présenté sa guitare à une dame pour qu’elle l’accompagne dans son solo. Le site était comble et il régnait une super ambiance de festival. Le guitariste a fait participer la foule tout au long de la soirée et le spectacle a été acclamé de  plusieurs ovations debout.

Cette deuxième soirée se terminait à la salle Mgr. Laval où jouait J.W. Jones en un trio renouvelé puisqu’un jeune batteur et un tout aussi jeune bassiste remplacent ceux avec lesquels nous l’avons vu à plusieurs reprises. Jones nous présentait son nouveau cd, Seventh Hour où l’on retrouve bien le son west coast du guitariste. Bien que je sois partie tôt,  j’ai aimé les quelques chansons que j’ai entendues et la dynamique du trio qui est pleine d’énergie.

22 juillet 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , | Laisser un commentaire

Reportage festival Beauport en Blues 2012, 19 juillet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un temps splendide à peine frisquet était à l’affiche pour cette première soirée de la 8ème édition de Beauport en Blues, sur le site de l’Agora de la maison Girardin dans le vieux Beauport. Après les présentations, c’est Isabel Gagnon, Mama Groove, qui ouvrait la programmation de cette année, encore une fois fort attendue.

Le groupe basé à Valleyfield nous présentait son cd, How Mama Get her Groove Back!, réalisé par Daniel Quirion de Québec et que je trouve très agréable à écouter, la qualité du son et l’originalité des pièces étant au rendez-vous, combinées à  la superbe voix d’Isabel Gagnon. Plusieurs chansons sont co-écrites par  Guy Cardinal qui est aux claviers et George Papafilys, un des deux guitaristes du groupe avec Sylvain Haché.

Nous avons entendu un blues teinté de rock, de funk, et des beats groovy qui nous rappellent que Mama Groove ne fait pas que dans le blues traditionnel, entre autres, deux chansons d’Anthony Gomes dont Blues in Technicolor très entrainant avec le rapide solo de Cardinal. Les guitaristes sont excellents, ma préférence va à Papafilys pour le son défini de son jeu. Joël Marinier à la basse et Jacques Gagné à la batterie complètent le groupe. Richard Carr s’est ajouté comme invité  pour quelques solos à la guitare. I’d rather go Blind d’Etta James, en finale, nous a montré toute la puissance de la voix d’Isabel Gagnon.

Le très électrique Chaz DePaolo de New-York prenait la scène à 21h et a montré une belle énergie en faisant participer la foule. Il a un style très rock et un jeu particulier à la guitare. Très rapide, il a joué à plusieurs reprises seulement de la main gauche sur le manche de sa guitare. Beaucoup de pédale wah-wah et des solos à la Hendrix ont ponctué le spectacle. Pas surprenant que le son s’apparente à Hendrix, le printemps dernier, DePaolo était en tournée avec Leon, le frère de Jimi.  Plusieurs ont aimé et un noyau d’inconditionnels rassemblés devant la scène a eu droit à 3 rappels, volontiers offert par le trio.

Le clou de la soirée a été, à mon avis, le grand retour de Kevin Mark! Un nouveau band avec contrebasse et sax, du nouveau matériel, le même excellent guitariste qui nous fait danser sur son swing blues. Frankie Tiffault au sax, Manny Brisebois à la contrebasse et Nicky Estor à la batterie forment le quatuor avec Kevin Mark. Je suis restée le temps de quelques chansons et pour entendre aussi l’invité spécial, Mr. Boogie Woogie, qui a ajouté sa note à la soirée. Ses notes, dois-je dire. Le pianiste a une dextérité peu commune et une belle présence souriante sur scène et nous pourrons revoir cette formation qui fermera le festival samedi le 21.

21 juillet 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , | Laisser un commentaire

Horaire de Beauport en Blues pour samedi le 21 juillet 2012

http://www.ecoletroubadour.com/

http://www.myspace.com/lisehanick

http://randyscott.net/

http://www.sonroberts.ca/

http://www.myspace.com/tutujones

http://www.mrboogiewoogie.nl/

20 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , | Laisser un commentaire

Jam, Thunder Blues Band et Vèro Blues Band au pub Limoilou les 19, 20 et 21 juillet 2012

20 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , | Laisser un commentaire

SugarNews : Shows à venir – Semaine du 16 juillet 2012

20 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , | Laisser un commentaire

Horaire de Beauport en Blues pour vendredi le 20 juillet 2012

http://www.jw-jones.com/

http://www.anderhub-music.com/

http://randyscott.net/

http://www.dexterallen.com/

19 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , , , , | Laisser un commentaire

Party Méchouis 2012 à la Route du Blues le 25 août 2012

http://www.laroutedublues.com/

19 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Playlist: Rue D’Auteuil, CKRL-fm 89.1, vendredi le 20 juillet 2012

Ce soir, plein feu sur les festivals!
Également des prix à gagner : CDs de Grady Champion et de F & G Band en plus d’une paire de billets pour le festival de l’ILE EN BLUES.
C= contenu canadien
RUE D’AUTEUIL  est présenté le vendredi de 20h à 22h au 89.1 fm et sur le web à www.ckrl.qc.ca
Également en podcast sur le site.
Vous pouvez écrire en tout temps à pommenoire@yahoo.ca et appeler durant l’émission au 418-640-1586
Voici la liste des titres joués cette semaine: Lire la suite

19 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués | , , , , | Laisser un commentaire

Le nouveau site de Donnacona au Rythme du blues.

http://www.donnaconablues.com/index.html

Programmation 2012

18 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , | Laisser un commentaire

La programmation de Trois-Rivières en Blues 2012, du 23 au 26 août.

http://www.3renblues.com/programmation-2012-par-dates.php

18 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , | Laisser un commentaire

L’international de pétanque du Vieux-Limoilou est de retour pour l’édition 2012

17 juillet 2012 Posted by | activités, autres | , | Laisser un commentaire

Mama Groove, Chaz DePaolo et Kevin Mark 4 à Beauport en blues le 19 juillet 2012

http://www.mamagrooveband.com/fr_mamagroove.cfm

http://www.chazdepaolo.com/

http://www.kevinmark.com/

17 juillet 2012 Posted by | blues, communiqués, festivals 2012 | , , , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage Sugar Ray & The Bluetones à la Casbah le 15 juillet 2012.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sugar Ray Norcia a fermé le volet blues du festival d’été à la Casbah dimanche et, vraiment, ça se passait sur la rue Saint-Joseph pour les amateurs puisque Nanette Workman & Friends étaient à l’Impérial, la porte voisine. La file d’attente pour l’Impérial faisait le tour du bloc et la Casbah a dû refuser du monde à un certain moment. Quelle belle ambiance pour un dernier spectacle! J’ai revu des amis de  blues perdus de vue depuis un moment, rencontré des connaissances qui venaient de découvrir la place, jasé avec mes amis pour se raconter nos découvertes  préférées, j’ai passé une vraie belle soirée.

Sugar Ray Norcia, qui a une voix superbe et un son d’harmonica bien moelleux, est entouré d’un noyau de musiciens talentueux et le groupe nous a offert une prestation à la mesure de sa réputation et de nos attentes. Le cœur des Bluetones, Ray Norcia, Michael “Mudcat” Ward à la basse et contrebasse,  Anthony Geraci au piano et Neil Gouvin à la batterie existe depuis 1978  malgré des départs et des retours, et la chimie sur la scène est évidente.

Monster Mike Welch, un jeune phénomène succède à de grands noms comme Ronnie Earl et Hubert Sumlin comme guitariste pour Sugar Ray and the Bluetones. Il a lui-même plusieurs cd à son actif et nous en avons entendu un échantillon avec un long slow qu’il a chanté. Il semble être le malcomode du band, s’appuyant souvent sur Ray Norcia pour jouer ou le bousculant légèrement en traversant la scène pour aller jouer près du bassiste.

J’ai beaucoup aimé l’ensemble. Le piano, que j’étais inquiète de voir prendre trop de place, puisqu’on avait vu de magnifiques performances de cet instrument quelques jours auparavant, était parfaitement intégré, sans abus. La guitare de Welch, au son clair, ajoute une note de jeunesse et le bassiste qui alterne guitare basse et contrebasse offre une belle diversité dans le son et l’effet visuel. Le batteur, sans jamais prendre la vedette, soude la rythmique avec talent. Et Sugar Ray, avec sa voix mélodieuse et son harmonica nous a fait chanter Oh Oh Oh Pretty Baby, et bouger avec Hipshake et il nous a réjouis toute la soirée avec ses blues.

Nous avons eu une belle fin de festival pendant que le ciel déversait des orages sur les scènes extérieures. Et, parlant d’orages, nous avons eu un festival du tonnerre, une programmation pleines de découvertes toutes plus agréables les unes que les autres qui ne se comparent pas tellement elles étaient différentes et avaient chacune leur points forts. Je cite Gilles Valiquette, le président du jury des 24ème prix Miroir : « L’Édition 2012 du festival est absolument marquante, on va s’en servir dans les années futures pour comparer les années à venir avec celle-ci ». C’est tout à fait mon opinion pour le volet blues. Bravo et merci à l’équipe de la Casbah et à Michel Rochette qui nous avait préparé cette belle programmation.

Merci à Jean-François Desputeaux pour ses photos.

17 juillet 2012 Posted by | blues, festivals 2012, reportages | , , , , | Laisser un commentaire